Drôme

Implantation

La start-up Dracula Technologies lauréate de l’appel à projets "Première usine"

Par Marie-Amélie Mine, le 19 octobre 2023

La start-up drômoise Dracula Technologies, qui conçoit et fabrique des modules photovoltaïques sur mesure pour les appareils connectés a dévoilé son usine 4.0, le plus grand site de production de dispositifs photovoltaïques organiques (OPV) à impression numérique en Europe. Elle devrait recevoir 5 millions d’euros de l’État après avoir été désignée lauréate de l’appel à projets "Première usine" de France 2030.

D’une superficie de 2500 m², la nouvelle usine de Dracula pourra produire jusqu’à 150 millions de cm² de dispositifs OPV par an.
D’une superficie de 2500 m², la nouvelle usine de Dracula pourra produire jusqu’à 150 millions de cm² de dispositifs OPV par an. — Photo : Dracula

Un an après avoir bouclé une levée de fonds de 5,5 millions d’euros destinée à accélérer son industrialisation, la start-up drômoise Dracula (30 salariés ; objectif de 3 M€ de CA en 2023), qui conçoit et produit des cellules photovoltaïques sans silicium par impression numérique, a dévoilé sa toute première usine, à Valence. Ce nouveau "Green MicroPower Factory", plus grand site de dispositifs photovoltaïques organiques (OPV) à impression numérique en Europe, pourra produire jusqu’à 150 millions de cm² de dispositifs OPV par an, tout en divisant les coûts de production unitaires par 3. Le site a reçu le soutien de l’État dans le cadre de l’appel à projets "Première Usine" de France 2030, qui devrait permettre à la pépite de recevoir 5 millions d’euros de financement.

"Nous sommes honorés d’être reconnus en tant que lauréats du projet "Première Usine" et de recevoir le soutien financier de l’État français. Cela va transformer l’entreprise en acteur majeur Européen des énergies renouvelable", déclare Brice Cruchon PDG de Dracula Technologies. "Cette distinction renforce notre détermination à contribuer activement à la souveraineté énergétique de la France et de l’Europe, en proposant des solutions innovantes et respectueuses de l’environnement."

Une technologie au service de l’environnement

Cette nouvelle usine de pointe entièrement automatisée permettra de fabriquer des modules photovoltaïques OPV capables de générer de l’énergie à partir de la lumière ambiante. Ces modules innovants et ultra-performants, intégrés aux dispositifs de l’Internet des objets (IoT), en plein essor, permettront de s’affranchir de l’utilisation de piles. Un enjeu de taille pour l’environnement puisque les batteries traditionnelles utilisées pour alimenter les objets connectés sont fabriquées à partir de composants critiques et nocifs pour la planète. 30 000 tonnes de batteries sont ainsi jetées tous les ans, et seules 3 % d’entre elles sont recyclées. Grâce à cette installation d’envergure, la pépite devrait commencer à livrer massivement ses clients dès le début de 2024, tout en se préparant à accorder des licences pour sa technologie innovante.

Dans le cadre de l’accélération de sa production, l’entreprise devra également accroître ses embauches : elle ambitionne de recruter 100 personnes supplémentaires d’ici 2026 dont 10 à 15 salariés l’an prochain, notamment pour faire tourner l’usine, afin de devenir à horizon 2030 un leader européen de plus de 250 employés.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition