Loire

Industrie

Barriquand se modernise pour raccourcir ses délais

Par Gilles Cayuela, le 16 septembre 2020

À cause de la pandémie de Covid-19, le fabricant roannais d’échangeurs thermiques Barriquand Technologies Thermiques a pris du retard dans la modernisation de son outil de production. Désormais en service, ces nouveaux équipements vont lui permettre de réduire ses délais de fabrication et sans doute de « limiter la casse » sur 2021.

Le directeur général de Barriquand Technologies Thermiques, Eric Pommier, mise sur la modernisation de son outil de production pour réduire les délais de fabrication de ses échangeurs thermiques.
Le directeur général de Barriquand Technologies Thermiques, Eric Pommier, mise sur la modernisation de son outil de production pour réduire les délais de fabrication de ses échangeurs thermiques. — Photo : DR

Après avoir investi 2 millions d’euros en 2015 dans une extension de son usine roannaise, le fabricant d’échangeurs thermiques Barriquand Technologies Thermiques (130 salariés ; 22,6 M€ de CA en 2019) a engagé fin 2019 une vague d’investissements pour moderniser son outil de production. « Nous avons fortement investi dans l’hygiène, la sécurité de nos salariés et l’environnement avec une enveloppe de 450 000 euros pour une presse plieuse à commande numérique dotée d’une aide à la manutention des tôles, 300 000 euros dans un robot de soudage qui va nous permettre de remplacer une action manuelle qui générait des troubles musculosquelettiques, et 150 000 euros dans un système d’aspiration des fumées de soudure », détaille Eric Pommier, le directeur général de Barriquand Technologies Thermiques.

Retardé par le confinement

Ces investissements, la filiale du groupe SFPI (4 000 salariés), implantée à Roanne et à Saint-Priest (69) via la société ASET, aurait dû les voir entrer en fonction courant avril. Mais la pandémie de Covid-19 est passée par là.

« Avec le confinement, nous avons pris du retard. Pour la presse plieuse par exemple, les fournisseurs et des organismes certifiés devaient venir faire des essais fin mars. Mais comme on ne pouvait pas se déplacer dans un rayon de plus de 100 km, nous n’avons pas pu réceptionner la machine comme prévu. Nous l’avons fait entre le mois de mai et début juin. L’opérateur a, lui, été formé au mois de juillet. Résultat, la plieuse n’est réellement opérationnelle que depuis septembre. Idem pour le robot de soudage pour lequel nous avons dû retarder la formation à début juillet », illustre le dirigeant.

Des délais plus courts

Désormais opérationnels, ces nouveaux équipements dans lesquels Barriquand Technologies Thermiques a investi 900 000 euros, vont pouvoir pleinement donner leur mesure. « Outre l’aspect sécurité et l’amélioration des conditions de travail pour nos salariés, ces investissements vont nous permettre d’augmenter notre productivité. Comme nous travaillons à l’affaire et que nous ne faisons pas deux échangeurs thermiques identiques, il est assez difficile de quantifier les gains. Nous ne sommes pas sur du lean manufacturing (rationalisation de la production, NDLR) mais plus sur ce que l’on appelle le quick response manufacturing (QRM), c’est-à-dire la disponibilité des outils de productions. Ces investissements vont nous permettre de réduire nos délais et nos temps de fabrication et d’avoir ainsi une plus grande disponibilité de notre outil de production », développe Eric Pommier.

Et dans le contexte actuel de crise sanitaire, cela pourrait bien devenir un avantage concurrentiel décisif. « Sur 2020, nous allons poursuivre notre croissance avec un chiffre d’affaires qui devrait atteindre 26 M€. Mais l’année 2021 risque d’être plus compliquée. Avec le confinement et l’impossibilité pour nos commerciaux de voyager à l’international, nos commandes ont chuté de 20 %. Entre les perspectives négatives dans l’industrie lourde et le contexte géopolitique entre la Chine et les USA, nous nous attendons à un recul de notre chiffre d’affaires. Mais en réduisant nos délais, nous pourrons peut-être aller chercher de nouveaux marchés et limiter ainsi la casse », conclut Eric Pommier.

Le directeur général de Barriquand Technologies Thermiques, Eric Pommier, mise sur la modernisation de son outil de production pour réduire les délais de fabrication de ses échangeurs thermiques.
Le directeur général de Barriquand Technologies Thermiques, Eric Pommier, mise sur la modernisation de son outil de production pour réduire les délais de fabrication de ses échangeurs thermiques. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail