Lyon
Opopop compte sur Amazon pour accélérer le développement de son service de colis réutilisable et consigné
Lyon # E-commerce # RSE

Opopop compte sur Amazon pour accélérer le développement de son service de colis réutilisable et consigné

S'abonner

Réduire l’empreinte carbone de l’e-commerce en proposant un service de consigne de colis réutilisables, solide, réparable et pliable. C’est le concept de la start-up lyonnaise Opopop qui a déjà séduit une centaine d’e-commerçants et qui a récemment intégré la troisième édition de l’Amazon Sustainability Accelerator.

Opopop a développé un premier colis réutilisable — Photo : Opopop

Opopop compte sur Amazon pour accélérer son développement. Cette start-up (7 salariés ; CA : NC) basée à Lyon a imaginé un colis réutilisable, solide, réparable et pliable permettant ainsi de créer le premier système de consigne dédié aux colis de l’e-commerce. Objectif : réduire l’impact environnemental des 1,5 milliard de colis expédiés chaque année en France, qui finissent majoritairement à la poubelle.

"On accompagne les entreprises dans leur transition vers la livraison zéro déchet en leur proposant notre service de consigne et notre système de rappel aux utilisateurs qui permet d'avoir 97% de taux de retour sur les colis réutilisables qu'ils proposent à leurs clients sur leur site internet", se félicite Charlotte Darmet, qui a cofondé Opopop en 2020 avec Antonin Grêlé-Rouveyre.

Un pilote en préparation avec Amazon

Séduit par le concept, le géant américain Amazon a sélectionné récemment la start-up lyonnaise pour qu’elle intègre la troisième édition de son accélérateur, l’Amazon Sustainability Accelerator. À ce titre, Opopop a bénéficié d’un programme de quatre semaines comprenant des ateliers dirigés par des experts, un mentorat spécialisé, un programme d’études sur mesure et l’accès à un réseau d’entrepreneurs dans le secteur du développement durable.

Pour la première fois cette année, les start-up sélectionnées vont également pouvoir tester leur technologie au sein des opérations européennes d’Amazon avec un investissement pouvant aller de 50 000 à 2 millions de dollars dans un pilote.

"On a travaillé avec les équipes d’Amazon pour dessiner le colis réutilisable de demain, compatible avec une activité à grande échelle comme celle d'Amazon. On doit d’ailleurs leur faire une proposition de pilote dans les semaines qui viennent pour aller plus loin ensemble sur le sujet", confirme Charlotte Darmet.

300 000 expéditions programmées pour 2024

Un test grandeur nature sur la plateforme européenne d’Amazon devrait permettre à Opopop d’accélérer un développement déjà bien engagé. "On travaille déjà avec une centaine d’entreprises. En 2023, on a fait plus de 100 000 expéditions en emballage réutilisable. On vise les 300 000 en 2024 avec l’objectif, sous trois ans, d’arriver à un million de déchets évités", confie Charlotte Darmet.

Pour financer son développement, la start-up lyonnaise a levé 700 000 euros en février. "Cela va nous permettre de financer la croissance de nos effectifs, le développement de notre plateforme d’incitation au renvoi des colis et de nouveaux emballages d’ici la fin de l’année", confie la dirigeante.

Opopop, qui adresse essentiellement les e-commerçants du textile, avec des pochettes souples, entend attaquer les marchés de la cosmétique et "des petits objets, peu fragiles, que l’on envoie d’ordinaire dans du carton", précise sans plus de détails Charlotte Darmet.

Lyon # E-commerce # Logistique # RSE # Start-up
Fiche entreprise
Retrouvez toutes les informations sur l’entreprise JETTPA