Morbihan : Le capital risqueur SFLD augmente son capital

Morbihan : Le capital risqueur SFLD augmente son capital

S'abonner
La société de capital risque du Pays de Lorient (SFLD) vient de procéder à l'augmentation de son capital avec une croissance de l'apport du Crédit agricole du Morbihan et l'arrivée de la Banque Populaire Atlantique. Son périmètre grandit aussi et devient morbihannais.
— Photo : Le Journal des Entreprises

Née en 1991 à Lorient, la société financière Lorient Développement (SFLD) vient de procéder à une augmentation de capital. Créée autour d'Audélor, l'agence d'urbanisme, de développement économique et technopole, et d'actionnaires privés, SFLD voit un renforcement de l'apport du Crédit agricole di Morbihan et une arrivée au capital de la Banque Populaire Atlantique. Le capital social de la SFLD est désormais d'1,5 M€ et sa trésorerie atteint 3 M€ et elle devrait avoisiner les 4 M€ d'ici à trois ans. En effet, les deux investisseurs bancaires vont débloquer 3 M€ en 3 tranches d'1 M€.

Extension à tout le Morbihan

 Autre actualité pour la SFLD : l'élargissement de son périmètre. "Nous avons démarré sur le pays de Lorient. Désormais, nous allons intervenir sur l'ensemble du département. Cela s'inscrit dans le sens des collaborations entre les villes de Lorient et de Vannes. Nous serons aussi présents sur Auray, Pontivy et Ploërmel. Cette extension du périmètre est un signe de confiance en l'avenir", a souligné Hervé Cuvelier, président de la SFLD.

Effet levier

Présente en amorçage, création, développement et transmission, la société d'investissement et de capital risque a réalisé 75 dossiers de participations depuis ses débuts avec 45 sorties et 24 cessions. " 47 % de notre portefeuille concerne des phases d'amorçage et de création. C'est notre challenge et une bonne nouvelle pour les futures PME", expose Bruno Le Jossec, directeur de la SFLD. Les tickets d'entrée s'établissent à 150.000 euros avec des pourcentages de participation qui ne peuvent excéder 40 % du capital de la participation.

La SFLD joue aussi un effet levier. Pour 3,9 M€ investis à ce jour, 22,2 M€ de fonds ont été investis en parallèle soit un effet de levier de 5,7. Actuellement, la société est au capital de neuf entreprises dont Coriolis Composites et Vity Technology. Avec sa nouvelle force de frappe financière, elle vise une participation dans 30 à 40 dossiers.

Morbihan Lorient