Lyon
L’EM Lyon et Malakoff Humanis se penchent sur la santé mentale des dirigeants de PME et TPE
Lyon # Organismes de formation # TPE

L’EM Lyon et Malakoff Humanis se penchent sur la santé mentale des dirigeants de PME et TPE

S'abonner

L’école de commerce EM Lyon et le groupe Malakoff Humanis viennent de créer une chaire dédiée à la santé mentale de dirigeants de TPE et PME. Elle doit aider à mieux appréhender cette problématique encore stigmatisée et permettre la création d’un outil de diagnostic de la santé psychologique du dirigeant.

Fondée en 1872 par la CCI de Lyon, L’EM Lyon accueille 9 050 étudiants — Photo : emlyon

La business school EM Lyon et le groupe de protection sociale Malakoff Humanis lancent une nouvelle chaire de recherche consacrée à la "santé mentale des dirigeants de PME et TPE". Objectif : étudier la santé psychologique des dirigeants, ses représentations et ses conséquences dans l’univers des TPE et PME.

"L’objectif est de mieux appréhender la question de la tension entre la santé mentale et la souffrance psychique des dirigeants", explique Olivier Bachelard, professeur à l''EM Lyon, codirecteur de la chaire et spécialiste de la gestion des ressources humaines et la santé au travail. "Dans cet environnement professionnel où la faiblesse n’est pas de mise, la question de l’altération de la santé mentale, de l’usure professionnelle, des troubles psychiques, du burn-out voire du risque suicidaire est importante tant sur le plan humain, organisationnel qu’économique."

Comprendre l’effet d’avoir "un patron bien dans ses baskets"

Pour Aurélien Baillon, professeur chercheur titulaire de la chaire et spécialiste des questions de santé et de prévention, cette chaire doit permettre de répondre à plusieurs questions récurrentes : "Premièrement, quels sont les éléments qui affectent la santé mentale des entrepreneurs français ? Deuxièmement, quelle forme de prévention est efficace ? Et enfin, quel est l’effet d’avoir un patron bien dans ses baskets ?"

Plus précisément, cette chaire doit permettre d’identifier des approches de prévention en santé mentale adaptées aux entreprises, d’analyser l’impact notamment économique des risques liés à la santé mentale pour l’entreprise et de dépister les facteurs de risque influençant la santé mentale des dirigeants. Elle prévoit aussi la réalisation d’études de cas sur la santé mentale au travail du dirigeant, et souhaite évaluer l’efficacité de la prévention en santé mentale ainsi que les conséquences économiques, sociales et humaines de la non-prévention. Le but étant de pouvoir analyser le coût-bénéfice des efforts de prévention en santé mentale à l’échelle de l’entreprise.

Un outil de diagnostic en projet

Enfin, la chaire ambitionne de développer un outil de diagnostic de la santé psychologique du dirigeant."Nous souhaitons construire un processus d’alerte et de veille, un outil de diagnostic pour permettre aux dirigeants, aux soignants et aux organismes de protection sociale de sortir du déni et de renforcer la prévention en matière de santé mentale durable des dirigeants", détaille Olivier Bachelard.

Lyon # Organismes de formation # Assurance # TPE # PME # RSE