Aude
Le groupe Arterris rouvre sa plateforme ferroviaire gardoise
Aude # Logistique # Infrastructures

Le groupe Arterris rouvre sa plateforme ferroviaire gardoise

S'abonner

Après huit ans d’interruption, Arterris remet en service son point de collecte par voie ferrée, à Beaucaire (Gard). L’opération permet au groupe coopératif audois de renforcer la logistique directe vers ses clients, et d’intensifier sa transition écologique.

Le DG d’Arterris, Christian Reclus (au centre, gilet orange), entouré des cofinanceurs de l’opération — Photo : Anthony Rey

Chez Arterris, la patience paie. Le groupe coopératif audois (2 300 salariés, CA 2022 : 1,2 Md€) a ouvert, en 1980, un point de collecte embranché par voie ferrée à ses trois silos de Beaucaire (Gard). Il servait à expédier de grands volumes de céréales jusqu’à ce que le train perde sa compétitivité économique face aux camions. La connexion a été fermée en 2015. "Mais nous n’avons jamais démantelé le site. D’une part, pour éviter d’avoir à investir au moins un million d’euros pour rebâtir l’infrastructure. D’autre part, parce que nous savions depuis toujours que le train retrouverait sa compétitivité sur les moyennes et courtes distances", raconte Christian Reclus, directeur général d’Arterris. Le moment est venu : avec l’envol des prix du carburant, qui pénalise le trafic par camions, Arterris remet en service la voie ferrée traversant ses installations dans la zone industrielle de Beaucaire.

De grandes capacités opérationnelles

Plus grand site logistique du groupe dans le Sud-Est de la France avec une capacité de stockage de 75 000 T, le point de collecte est alimenté par 350 producteurs de céréales (principalement du blé dur) installés dans le nord du Gard. Avec le soutien financier de la Compagnie Nationale du Rhône et de plusieurs collectivités locales, l’investissement conduit par Arterris se monte à 360 000 euros. Il porte sur la pose de nouveaux rails, qui permettent de connecter le site au réseau grandes lignes, et sur la rénovation complète de la locomotive. "La configuration de l’infrastructure simplifie aussi la manutention. Une seule journée suffit pour faire le contrôle qualité des semences et le chargement. Nos clients en bénéficient donc en temps de service", souligne Christian Reclus.

La réduction de l’impact environnemental

La plateforme d’Arterris alimente une clientèle formée d’éleveurs de bétail, de meuniers et de pastiers, dont le groupe Panzani, son plus gros client : chaque année, la coopérative livre 150 000 T de céréales au géant de l’agroalimentaire depuis l’ensemble de ses sites. La réouverture du site gardois permettra, pour un train chargé, de retirer 50 camions du trafic routier vers l’usine de transformation de Panzani, située à Marseille (Bouches-du-Rhône).

Mais la coopération entre les deux entreprises, destinée à réduire leur impact environnemental, va bien au-delà : elles développent un procédé de conservation du blé dur sans insecticide de contact, garantissant un produit fini sans résidus. "Panzani veut travailler sur un produit plus durable de bout en bout. Nous avons d’abord lancé le programme "Blé responsable français" (qui accentue la durabilité des pratiques agricoles, NDLR) depuis deux ans, et aujourd’hui nous rajoutons le volet logistique en soutenant le réembranchement du site d’Arterris", commente Charles Néron Bancel, directeur adjoint achat blé dur chez Panzani.

Une vingtaine de trains circuleront à l’année depuis le site de Beaucaire, assurant le transport de 25 000 T de céréales sur les 75 000 T stockées sur place. "Mais nous prévoyons de faire plus, surtout si le coût de revient du camion continue à baisser", note Christian Reclus. Plus globalement, la coopérative audoise inscrit cet investissement dans le cadre des bonnes pratiques RSE qu’elle veut diffuser auprès de ses 15 000 coopérateurs, notamment dans l’utilisation des énergies renouvelables. Elle soutiendra par exemple la création d’unités de méthanisation chez les producteurs de biomasse. Elle va aussi annoncer, au mois de juin, un plan d’investissement pour se doter d’installations photovoltaïques à l’échelle du groupe.

Aude # Logistique # Agroalimentaire # Infrastructures # Collectivités territoriales # Investissement
Fiche entreprise
Retrouvez toutes les informations sur l’entreprise ARTERRIS DISTRIBUTION