Toulon
Le fournisseur d’électricité verte La Bellenergie grandit en France
Toulon # Production et distribution d'énergie # Stratégie

Le fournisseur d’électricité verte La Bellenergie grandit en France

S'abonner

Arrivé discrètement sur le territoire français en 2021, soutenu par un groupe public autrichien, le fournisseur d’électricité renouvelable et française, La Bellenergie gagne du terrain depuis une année. Pour conquérir les particuliers, l’entreprise mise sur une offre 100 % digitale, qui a déjà fait ses preuves en Autriche.

Depuis son lancement à Toulon, La Bellenergie ne cesse de grandir et emploie aujourd’hui 40 salariés — Photo : La Bellenergie

La Bellenergie est sortie de l’ombre en septembre 2023 avec une première campagne publicitaire, n’hésitant pas à parler de ses concurrents pour pousser le plus grand nombre à passer à l’énergie verte. Elle remet ça depuis le début de cette année, mettant cette fois-ci en avant son prix, "20 % moins cher que le tarif réglementé." Et ça marche.

L’entreprise toulonnaise conquiert 10 000 clients particuliers entre juin et décembre 2023, puis 20 000 supplémentaires au premier trimestre 2024. "En dévoilant notre marque nationale, nous avons affiché notre objectif d’apporter une énergie verte au plus grand nombre et de la manière la plus simple possible. Puis, avec la baisse des prix de l’énergie, nous avons pu proposer des prix attractifs, mais aussi des prix garantis sur un, deux ou trois ans", explique Jean-Brice Piquet-Gauthier, le président. La Bellenergie vise désormais les 100 000 clients, un cap important, qui pourrait être franchi en 2025 ou 2026. "Puis à cinq ou dix ans, nous pouvons aller chercher le million de clients. Nous avons les capacités financières et techniques pour y arriver."

Un modèle 100 % digital, venu d’Autriche

Derrière ce nouveau distributeur d’électricité renouvelable 100 % française, se cache un groupe public autrichien, Energie Steiermark, "un petit EDF, qui achemine et distribue l’énergie à l’échelle d’un land autrichien (Styrie), une entreprise centenaire, qui compte 2 000 salariés, réalise 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires et s’appuie sur une production d’électricité 100 % sans émission de CO2, obtenue à partir de l’énergie de l’eau, du soleil, du vent et de la biomasse", développe Jean-Brice Piquet-Gauthier.

"La volonté du groupe est d'investir sur le temps long pour se faire un nom sur un marché français qui compte 30 fournisseurs d'énergie, là où l'Allemagne en compte 1 000"

En 2015, ce dernier a créé, puis développé, un fournisseur alternatif d’énergie pour permettre à Energie Steiermark d’aller sur d’autres marchés autrichiens. "Grâce à un modèle 100 % digital et à une proposition 100 % renouvelable, nous sommes devenus le deuxième fournisseur alternatif d’Autriche comptant 200 000 clients. C’est ce modèle que le groupe a souhaité internationaliser, en commençant par la France, avec le rachat de la clientèle d’Électricité de Provence en 2021", ajoute le dirigeant.

"La volonté du groupe est d’investir sur le temps long pour se faire un nom sur un marché français qui compte 30 fournisseurs d’énergie, là où l’Allemagne en compte 1 000." Et il l’a déjà prouvé. Pendant que les prix de l’énergie explosaient, en 2022, La Bellenergie s’est préparée. "Pendant deux ans, nous avons dimensionné notre système informatique pour nous donner les capacités de générer du volume. Ainsi, là où chaque client gagné requérait 30 minutes de travail manuel, aujourd’hui, nous sommes capables d’enregistrer 600 nouveaux clients quotidiens."

Des particuliers et des pros

La Bellenergie a commencé l’aventure avec trois personnes. "Aujourd’hui, nous sommes 40, dont 20 développeurs informatiques et nous serons le double l’année prochaine", assure Jean-Brice Piquet-Gauthier.

La société se structure et fait grandir son service client car "si le client doit pouvoir tout faire en ligne, il doit aussi pouvoir nous contacter par téléphone, en direct et rapidement." En parallèle, l’entreprise a aussi développé sa clientèle B to B en présentant les garanties exigées alors que d’autres fournisseurs faisaient défaut, pour répondre à des appels d’offres. "Nous avons pu récupérer des collectivités ou des entreprises, développer les grands comptes et passer d’une centaine de GWh de vente, en 2021 à 600 GWh en 2023. Des grandes chaînes de magasins, la métropole de Bordeaux, la Ville de Saint-Raphaël, les CCI de Marseille ou de Nice nous font confiance."

Toulon # Production et distribution d'énergie # Stratégie # Créations d'emplois # PME
Fiche entreprise
Retrouvez toutes les informations sur l’entreprise LA BELLENERGIE