Saint-Malo
Gaïago intensifie la commercialisation de ses produits en Europe
Saint-Malo # Agriculture # International

Gaïago intensifie la commercialisation de ses produits en Europe

S'abonner

La société malouine Gaïago, spécialisée dans la revitalisation des sols agricoles, accélère son déploiement en Europe. S’appuyant sur des commerciaux agronomes sur le terrain, elle a déjà placé ses biostimulants dans 13 pays, et plus de 100 000 hectares de surfaces agricoles.

Michel Funfschilling, directeur général de Gaïago. L’entreprise bretonne conquiert l’Europe avec ses biostimulants pour les sols agricoles — Photo : Gaïago

Accompagner les acteurs de l’agriculture vers la transition écologique. C’est la raison d’être de l’entreprise malouine Gaïago (80 salariés, CA : n.c., 70 % de croissance annoncés). Ce pionnier de la revitalisation des sols et des agrosystèmes accélère son plan de conquête européen depuis sa levée de fonds de 13 millions d’euros opérée en 2021 – qui s’est traduite par l’arrivée de fonds à impact dans son capital.

Ouverture d’une filiale en Allemagne

L’entreprise fondée par et pour des agriculteurs a ainsi ouvert une filiale en Allemagne, courant 2022. Elle compte 4 salariés. "Nous avons des équipes en Allemagne, mais aussi en Belgique, en Pologne, en Roumanie, en République tchèque et en Angleterre, énumère Michel Funfschilling, directeur général de la PME. En tout, 13 pays européens distribuent nos produits. Ça commence à faire." Passé par Veolia en France et à l’international avant de rejoindre la société bretonne en mars 2022, ce diplômé de Polytechnique et ingénieur des Ponts, des Eaux et des Forêts poursuit le plan de développement de l’entreprise en continuant de la structurer, "tant en France qu’à l’étranger". "Notre mode de commercialisation, c’est la distribution. Nous travaillons avec des patrons pays (responsables de zones, NDLR) et 45 agronomes sur le terrain qui vont nouer des relations avec les distributeurs, les accompagner pour les former sur nos solutions, et ouvrir les canaux de distribution." Gaïago s’implante dans les pays cibles grâce à des autorisations de mise sur le marché de ses produits. "C’est un mécanisme bien huilé, qui nous permet d’avancer rapidement." En 18 mois, l’entreprise a placé ses biostimulants (segmentés par marchés : cultures industrielles, vignes…) sur plus de 100 000 hectares d’exploitations en Europe (dont 10 000 hectares en Allemagne). Et la croissance se poursuit. "Gaïago cherche à augmenter et à rééquilibrer les micro-organismes à l’intérieur du sol, pour la santé et le rendement des cultures. Nous sommes vraiment basés sur des produits naturels, compatibles avec l’agriculture biologique. Nous répondons à des enjeux environnementaux de plus en plus forts", éclaire Michel Funfschilling.

Une seconde levée de fonds en vue

Dans son plan d’expansion, Gaïago projette déjà une seconde levée de fonds - probablement pour la fin 2024 - "pour financer une deuxième vague de croissance à l’international". Les États-Unis, l’Asie ou l’Amérique latine sont dans son viseur. Avec l’aide de Bpifrance, la PME malouine a déjà participé, en 2022, à une mission "Durabilité Agricole au Brésil". Dans ce pays qui est la première puissance économique d’Amérique latine et où 27,4 % de son PIB provient de l’agriculture, ce voyage a été une opportunité pour la société de comprendre et de se préparer aux spécificités de ce marché. "Ils sont assez ouverts aux biostimulants et aux produits alternatifs à la chimie, contrairement à certains pays européens, souligne Michel Funfschilling. Mais obtenir des homologations est un processus lent. Notre présence commerciale là-bas est un objectif, mais elle ne se fera pas demain."

Saint-Malo # Agriculture # International