Pas-de-Calais
Dirigeant de Sodiboissons, Laurent Pecqueur va porter la flamme olympique
Portrait Pas-de-Calais # Distribution # Investissement

Dirigeant de Sodiboissons, Laurent Pecqueur va porter la flamme olympique

S'abonner

Dirigeant de la PME Sodiboissons, à Leulinghem (Pas-de-Calais), Laurent Pecqueur comptera parmi les 10 000 porteurs de la flamme olympique, en juillet prochain. Une aventure atypique pour ce chef d’entreprise engagé, qui aura une résonance toute particulière, à la fois personnelle et professionnelle.

Laurent Pecqueur, dirigeant de la PME Sodiboissons, à Leulinghem, dans le Pas-de-Calais — Photo : Elodie Soury-Lavergne

L’été prochain, quelque 10 000 personnes vont porter la flamme olympique dans le cadre des Jeux, qui se dérouleront à Paris. Parmi elles, se trouvera Laurent Pecqueur, le dirigeant de Sodiboissons (55 M€ de CA en 2023), un distributeur de boissons auprès des cafés, hôtels et restaurants de la région, basé à Leulinghem, dans le Pas-de-Calais.

Le chef d’entreprise compte se prêter à cet exercice atypique avec son enthousiasme habituel : "Quand on me l’a proposé, j’ai été partant tout de suite". Pourtant, porter cette flamme olympique, "ce n’était pas un rêve. Je n’ai jamais imaginé le faire un jour !", sourit-il.

Le dirigeant a été sollicité par l’un de ses clients, le groupe Coca-Cola, sponsor de ces JO 2024, pour remplir un dossier de candidature. "10 % des dossiers sont arrivés de la part de particuliers, 30 % ont été apportés par les comités territoriaux olympiques et sportifs, 30 % par les sponsors en enfin, 30 % par les collectivités", détaille Laurent Pecqueur. Le dirigeant a informé ses 132 collaborateurs de cette aventure qui sera "à la fois personnelle et professionnelle". "Ils ont d’abord cru à une fake news…", s’amuse-t-il.

200 mètres avec la flamme olympique

Début juillet, Laurent Pecqueur va donc parcourir 200 mètres, flamme olympique en main, sur un laps de temps de trois minutes. "Ça va être rapide", souligne le dirigeant, qui n’en mesure pas moins la portée de l’événement. "J’ai regardé des vidéos des précédents relais de la flamme olympique. C’est un moment qui suscite un engouement énorme ! D’ailleurs, c’est fou le nombre de personnes qui m’en parlent déjà." S’il n’est pas un sportif invétéré, Laurent Pecqueur suit les JO depuis de nombreuses années et s’adonne lui-même à la course à pied ou au tennis.

Un dirigeant engagé

Cet investissement sur le parcours du relais de la flamme olympique est le reflet de l’engagement de Laurent Pecqueur au quotidien. Ce distributeur de boissons a la particularité d’accompagner financièrement des clients dans le lancement de leur activité, comme le ferait un fonds ou une banque. "Cela nous distingue de nos concurrents, qui ne le font pas pour des questions de trésorerie ou qui n’en ont pas la volonté". Ces cinq dernières années, Sodiboissons a ainsi investi "15 à 20 millions d’euros dans l’accompagnement de clients". En échange, ces derniers s’engagent à travailler avec le distributeur pour une durée de cinq ans.

Pas-de-Calais # Distribution # Investissement # Sport