Agromousquetaires va investir 500 millions d’euros sur 5 ans pour se moderniser
# Agroalimentaire

Agromousquetaires va investir 500 millions d’euros sur 5 ans pour se moderniser

S'abonner

À l’occasion des 50 ans d’Agromousquetaires, le pôle industriel des Mousquetaires, le groupement annonce le lancement d’un plan d’investissement doté de 500 millions d’euros. Cette stratégie s’inscrit dans la suite d’autres investissements, avec des acquisitions dans le secteur du fruit.

Agromousquetaires fournit les points de vente du groupement les Mousquetaires dans six pôles : bœuf, porc, mer, saveurs, végétal et circulaire — Photo : © Les Mousquetaires

Pour "conforter les positions du pôle sur les marchés d’avenir tels que le végétal ou les filières traditionnelles", Agromousquetaires va investir 500 millions d’euros sur 5 ans et se moderniser, annonce le groupe le 11 juin. L’industriel, membre du groupement Les Mousquetaires, rassemble 56 usines principalement en Bretagne mais aussi en Auvergne-Rhône-Alpes et 11 000 collaborateurs.

Dans le détail, 100 à 120 millions d'euros seront investis par an pour entretenir et moderniser l'outil industriel. Une moitié étant consacrée à l'entretien et à la modernisation, l'autre au développement et au recentrage de l'activité sur le végétal et les produits bruts non transformés.

Des investissements déjà réalisés

Ces investissements sont annoncés après le lancement, depuis 2021, d’une stratégie centrée sur des "marchés plus porteurs" et des produits moins transformés. Selon le groupement, 500 références ont déjà vu leurs recettes reformulées et 140 additifs ont été supprimés.

L'opération Casino a aussi permis à Agromousquetaires d'augmenter sa croissance de 15 %. En janvier dernier, Les Mousquetaires ont en effet annoncé la signature d'un accord avec Auchan Retail pour la reprise de 288 supermarchés et hypermarchés Casino en France, dont 190 pour Les Mousquetaires.

Nouvelle collaboration avec le groupe Auchan

Agromousquetaires cite des investissements industriels déjà lancés comme l’acquisition de Solarys et de Vertumnus, qui fabrique des jus de fruits frais. Avec la reprise de l’usine Solarys, anciennement St Mamet, le groupe souhaite "créer un pôle d’excellence du fruit français".

En croissance externe, Agromousquetaires lance une nouvelle collaboration avec le groupe Auchan, pour sa marque distributeur, et l’approvisionnement de points de vente rejoignant le groupement.

Dans d'autres secteurs, Agromousquetaires envisage des cessions, selon Challenges. Trois usines seraient concernées : Capitaine Cook (surimi) dans le Finistère, Sveltic (plats préparés) en Ille-et-Vilaine et Lyana (plantes) en Loire-Atlantique.

Une association pour accompagner la transition des filières agricoles

Intermarché et Agromousquetaires ont notamment annoncé le lancement d’Agrimousquetaires, une association créée en décembre 2023. Dotée d’un million d’euros, elle doit accompagner les filières agricoles "dans leur évolution vers un modèle plus responsable et durable".

L’association met en œuvre des programmes autour des enjeux de l’attractivité du métier d’agriculteur, de la transition énergétique et environnementale. La filière lait est notamment visée dès le second semestre 2024 avec le lancement de cinq appels à projets. En 2025, les filières porc, bœuf, fruits et légumes seront concernées.

France Bretagne # Agroalimentaire