Bas-Rhin

Politique économique

En Alsace, la Vallée de la Bruche acquiert des terrains pour faciliter l'installation d'entreprises

Par Charlotte Stiévenard, le 26 novembre 2021

La communauté de communes de la Vallée de la Bruche, dans le Bas-Rhin, a décidé de racheter l’ancien site de l’usine de saumon Delpierre à Wisches. C’est le deuxième projet de ce type en 2021 pour cette collectivité qui cherche à s’assurer une réserve foncière afin de garder la main sur la politique économique du territoire.

L’usine de saumon Delpierre, en passe d'être rachetée par la communauté de communes de la Vallée de la Bruche, comptait 83 salariés lors de sa fermeture au printemps 2021.
L’usine de saumon Delpierre, en passe d'être rachetée par la communauté de communes de la Vallée de la Bruche, comptait 83 salariés lors de sa fermeture au printemps 2021. — Photo : Alain Huber

Alors que l’ancienne usine de saumon Delpierre (83 salariés) à Wisches, dans le Bas-Rhin, a fermé au printemps 2021, la communauté de communes de la Vallée de la Bruche (CCVB) a décidé de se porter acquéreuse de ce bâtiment de 10 000 m² installé sur un terrain de trois hectares.

"La logique, c’est de préparer l’avenir. Il faut pouvoir acquérir des terrains pour installer de nouvelles entreprises", explique Jean-Bernard Pannekoecke, le président de la CCVB. Selon l’élu, dans cette vallée en pente, où coule la rivière de la Bruche, "la collectivité a peu de réserve foncière (un hectare), or s’assurer cette réserve c’est être maître du jeu" en matière de politique économique. Le Plan de prévention des risques d’inondation approuvé par le préfet du Bas-Rhin en 2019 et l’objectif de "zéro artificialisation nette" à 2050 introduit par la loi climat et résilience d’août 2021 ont réduit les marges de manœuvre de la collectivité.

Deux rachats en 2021

La CCVB a fait appel à l’Établissement public foncier d’Alsace, auquel elle a adhéré en 2016, pour qu’il rachète le site Delpierre pour 300 000 euros au groupe landais Labeyrie Fine Foods (CA groupe 2020/2021 : 1 Md€, 4 600 collaborateurs). La signature devrait intervenir entre fin 2021 et début 2022.

Cet investissement n’est pas le seul qui devrait être acté d’ici la fin de l’année. La CCVB s’est positionnée à hauteur de 400 000 euros pour racheter également l’ancienne usine Kettler, dont 6,9 hectares se trouvent sur la commune de Lutzelhouse et 1,4 sur la commune de Muhlbach-sur-Bruche. Dans ces bâtiments de 14 000 m² issus de l’industrie textile, le groupe allemand spécialisé dans le matériel de loisir stockait du mobilier de jardin haut de gamme. Il a fermé le site en 2018.

Peu de dépollution

Il y aura peu de dépollution. Sur le site de Delpierre, le bâtiment pourra trouver une seconde jeunesse. Sur celui de Kettler, "il s’agit surtout de déconstruire certains bâtiments et d’en garder d’autres", détaille Jean-Bernard Pannekoecke. Le président travaille sur leur avenir en lien avec l’Agence de développement d’Alsace (Adira) et la Collectivité européenne d’Alsace. "Depuis quelques mois, j’ai été contacté à quatre reprises par des sociétés qui souhaitent s’installer", avance l’élu.

L’usine de saumon Delpierre, en passe d'être rachetée par la communauté de communes de la Vallée de la Bruche, comptait 83 salariés lors de sa fermeture au printemps 2021.
L’usine de saumon Delpierre, en passe d'être rachetée par la communauté de communes de la Vallée de la Bruche, comptait 83 salariés lors de sa fermeture au printemps 2021. — Photo : Alain Huber

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail