Haut-Rhin

Textile

Investissement industriel

DMC SAS se développe en agrandissant sa plateforme logistique et en rachetant son concurrent historique

Par Fabrice Voné, le 31 octobre 2023

Fondée en 1746 à Mulhouse, Dollfus-Mieg et Compagnie (DMC) connaît une nouvelle jeunesse avec son fil de coton pour la broderie, le crochet et la couture. En rachetant ses concurrents historiques et en développant sa plateforme logistique avec un investissement de 3,5 millions d’euros.

Inauguration de la nouvelle plateforme logistique de DMC SAS à Illzach à Illzach (Haut-Rhin).
Inauguration de la nouvelle plateforme logistique de DMC SAS à Illzach à Illzach (Haut-Rhin). — Photo : Fabrice Voné

L’entreprise textile Dollfus-Mieg et Compagnie (CA consolidé 2022 : 74 M€ ; 240 salariés dont 200 sur ses deux sites haut-rhinois), propriété du fonds d’investissement britannique Lion Capital depuis 2016 et qui produit du fil de coton pour la broderie, le crochet et la couture à Mulhouse s’agrandit. Elle vient d’investir 3,5 millions d’euros pour rajouter 2 000 m2 supplémentaires à son hall logistique situé à Illzach (Haut-Rhin). Une extension qui permet à l’entreprise, fondée en 1746 et soutenue aujourd’hui par l’Adira, d’accroître sa capacité de stockage à hauteur de 80 000 cartons, soit 30 000 de plus grâce à la construction de ce bâtiment dont la moitié du toit est équipée de panneaux photovoltaïques.

Plateforme de distribution pour le monde

"On commençait à être à l’étroit, souligne Jean-Luc Losser, le nouveau directeur général de DMC SAS. Cette extension nous permet de réintégrer les stocks qu’on avait à l’extérieur et d’assurer la distribution mondiale de la marque de laine Rowan à partir du 1er décembre et qui était jusqu’alors opérée depuis l’Angleterre".

"Notre ambition est de devenir de plus en plus performants et de faire en sorte que nos sites d’Illzach et Mulhouse soient incontournables", poursuit-il. Dans l’immédiat, cet investissement ne devrait pas générer de recrutements spécifiques pour l’entreprise en proie au renouvellement des générations parmi ses équipes. "On a remplacé plus de 80 personnes ces cinq dernières années. C’est un vrai challenge de faire en sorte que le savoir-faire de nos anciens soit pérennisé auprès des plus jeunes".

DMC rajoute Anchor dans ses filets

L’activité du site d’Illzach pourrait toutefois occasionner quelques réajustements courant 2024. En effet, DMC SAS vient d’acquérir la marque Anchor, son concurrent historique sur le secteur des fils de coton appartenant au groupe allemand MEZ Crafts, afin de compléter sa gamme pour devenir "le leader mondial de ce secteur" d’après Justyn Wraight, PDG du groupe DMC (CA : 120 M€ ; 450 salariés) présent à Illzach pour l’inauguration de la nouvelle plateforme logistique.

Ce rachat intervient après ceux des marques de laine Sirdar, pour le marché américain, Wool & the Gang et Rowan tandis que d’autres opérations de croissance externe devraient suivre. "Nous sommes sur un marché tendu qui a connu un rebond au moment du Covid et que l’on s’attelle à maintenir en rachetant des entreprises concurrentes", explique Jean-Luc Losser. En plus du développement de son activité d’e-commerce, l’entreprise a su se positionner vis-à-vis des grandes enseignes de distribution telles Cultura, Mondial Tissus, Centrakor ou encore Truffaut pour pallier la disparition des petites merceries sur le territoire.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition