Toulon

Informatique

Un centre de réponse aux incidents installé fin 2022 à Toulon pour les entreprises victimes de cyberattaques

Par Nathalie Bureau du Colombier, le 01 juin 2022

D'ici à l'été 2022, les entreprises victimes de cyberattaques en Provence-Alpes-Côte d'Azur auront à leur disposition les ressources du Computer Security Incident Response Team (CISRT), un centre de réponse aux incidents cyber qui sera basé à Toulon.

CISRT
CISRT — Photo : Didier Gazanhes

Les entreprises victimes de cyberattaques en région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur pourront bientôt composer un numéro d’urgence pour obtenir de l’aide auprès du centre de réponse aux incidents cyber en cours de création. "Le Computer Security Incident Response Team (CISRT) régional verra le jour au démarrage sous forme associative à l’été 2022 à Toulon, compte tenu de l’intégration du C2RC (Centre de Ressources Régional Cyber). Le CSIRT Sud bénéficie d’un financement d’un million d’euros de l’État dans le cadre du plan France Relance", décrit Fabien Popoff, responsable de la sécurité des systèmes d’information à la Région Sud, lors du Colloque SecNumEco.

Prévention des risques

Ce centre vise à assister les PME, ETI, collectivités et associations victimes de cyberattaques en les mettant en relation avec des partenaires de proximité : prestataires de réponse à incident et partenaires étatiques. Son maillage territorial viendra compléter le centre de cyberdéfense hébergé dans le campus cyber de Paris, dans le quartier de la Défense. "Le CSIRT (de Toulon) sera également un centre de ressources pour apporter des services de prévention. En cas d’attaque, l’alerte auprès du CSIRT doit devenir un réflexe", a indiqué Moise Moyal, délégué à la sécurité numérique de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information en régions Paca et Corse.

L’Anssi, rattachée aux services du Premier ministre, a lancé un appel à manifestation d’intérêt en 2021 pour la création de ces centres régionaux. Sept régions ont été sélectionnées et de nouveaux centres devraient se déployer dans les prochains mois pour apporter une réponse locale aux cyberattaques. En 2021, les demandes de rançon informatique ont bondi de 95 % et les piratages de comptes en ligne de 139 %, selon l'Anssi.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition