Région Sud

Industrie

Pytheas Technology, C4Diagnostics, Ion Beam Services et Thales SIX GTS soutenus par le plan France Relance

Par Hélène Lascols, le 09 février 2021

Quatre projets menés par des entreprises de la Région Sud figurent parmi la trentaine retenue au titre de la deuxième vague de l’appel à projet « Résilience » du volet industrie du plan gouvernemental France relance. Portés par Pytheas Technology, C4Diagnostics, Ion Beam Services et Thales SIX GTS, ces projets représentent un potentiel de près de 100 créations d’emplois industriels directs.

La mise en service de C4Services, une solution pour détecter le Covid-19 dans l'environnement, a nécessité de monter la capacité des tests journaliers à 560 tests.
La start-up marseillaise C4Diagnostics souhaite lever les freins liés aux prélèvements pour le dépistage du Covid-19. — Photo : C4Diagnostics

Le ministère de l'Economie a dévoilé les 34 nouveaux projets lauréats du volet "(re)localisation" du plan de relance. Quatre sont menés par des entreprises de la Région Sud :

Le projet de la start-up marseillaise C4Diagnostics, spécialiste du diagnostic in vitro, qui s’est notamment illustrée dans la lutte contre le coronavirus, s’inscrit dans une logique de garantie de la continuité d’approvisionnement des réactifs et de tests indispensables pour les patients français, notamment atteints du Covid-19. Sept emplois ont déjà été créés dans le cadre de ce projet et six autres emplois pourraient être créés d’ici à trois ans.

L’entreprise Pytheas Technology (16 personnes), implantée à Meyreuil et La Ciotat, dans les Bouches-du-Rhône, mène un projet visant à mettre en place une unité pilote dédiée à la R & D de méthodes de production innovantes par moulage et impression 3D. Elle est spécialisée dans le développement et la réalisation de dispositifs piézoélectriques innovants, permettant de conserver le rendement des machines tournantes produisant de l’énergie même lorsque les mouvements sont lents et irréguliers. Pytheas Technology souhaite ainsi se positionner sur le segment des matériaux électro actifs de haute performance sur différents marchés, que sont l’acoustique sous-marine, le médical, le spatial et les énergies renouvelables. Ce projet pourrait permettre la création de 15 emplois et renforcer la souveraineté nationale.

La société de microélectronique Ion Beam Services, implantée à Peynier (Bouches-du-Rhône) et spécialiste de la fabrication de composants et d’équipements micro et nano électriques, souhaite développer et fabriquer un nouvel "implantateur" d’ions. Dix-neuf emplois pourraient être créés et ce projet permettrait de pérenniser une filière d’approvisionnement et de sous-traitance pour la fabrication d’équipements pour la microélectronique.

Enfin, le projet Beyon 5G de l’entreprise Thales Six GTS France, société du groupe Thales spécialisée dans le développement de solutions techniques logicielles et matérielles liées notamment au secteur des télécommunications, a également été retenu. Il prévoit le développement d’outils permettant d’apporter rapidement des solutions souveraines et résilientes aux entreprises désirant les applications des technologies 5G et post-5G. La mise en œuvre de ce projet permettra la création de 59 emplois et concerne plusieurs sites français du groupe Thales, notamment à Sophia Antipolis (Alpes-Maritimes).

La mise en service de C4Services, une solution pour détecter le Covid-19 dans l'environnement, a nécessité de monter la capacité des tests journaliers à 560 tests.
La start-up marseillaise C4Diagnostics souhaite lever les freins liés aux prélèvements pour le dépistage du Covid-19. — Photo : C4Diagnostics

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail