Marseille

Informatique

La société informatique Arcanes investit dans de nouveaux locaux à Marseille

Par Didier Gazanhes, le 07 novembre 2019

Après plus de 30 ans passés à Aubagne et ses environs, Arcanes, société informatique spécialisée en ERP intégration Sage X3, vient de déménager et d’installer son siège social dans le 8e arrondissement de Marseille. De nouveaux locaux qui devrait permettre à l’entreprise de poursuivre sa croissance.

Pascale Azéma, présidente de la société Arcanes.
Pascale Azéma, présidente d'Arcanes. — Photo : D.R.

C’est au 10-4 rue Léon Paulet, dans le 8e arrondissement à Marseille, que la société informatique Arcanes, créée en 1983 par Daniel Picolet à Aubagne vient de s’installer. L’entreprise, aujourd’hui dirigée par Pascale Azéma se positionne à la fois comme éditeur et comme intégrateur. « L’édition de logiciels est à l’origine de l’entreprise. Pendant vingt ans, Arcanes a commercialisé un logiciel de gestion auprès d’entreprises régionales. Ensuite, la société a choisi de se positionner sur Adonix et son ERP, baptisé X3. Nous avons alors pris le virage de l’intégration », rappelle Pascale Azéma, présidente d’Arcanes. Depuis l’ERP d’Adonix a été vendu à Sage. « Nous continuons à éditer des logiciels qui se greffent, s’emboîtent dans le logiciel X3. Cet ERP couvre un large éventail de domaines, mais les entreprises peuvent avoir des besoins particuliers pour lesquels nous éditions les outils nécessaires, mais toujours dans le cadre de X3 », poursuit-elle. Aujourd’hui, Arcanes totalise plus d’une centaine de sites Sage X3 installés pour ses clients notamment dans les secteurs agroalimentaires, cosmétique, distribution, industries et services. Arcanes a également racheté il y a un an et demi la société Kzam (4 salariés), basée à Vidauban, dans le Var. « L’équipe a été rapatriée dans nos locaux et nous a permis de nous ouvrir au secteur des applications web. Nous pouvons donc désormais proposer des portails web pour les clients ou les revendeurs, qui sont interfacés avec le logiciel de gestion ». Depuis l’été 2019, Arcanes dispose également d’une petite agence de trois personnes à Montpellier.

En cours de recrutement

L’entreprise en croissance régulière enregistre un chiffre d’affaires de 4 M€ pour 45 salariés (contre 30 salariés il y a 5 ans). Elle est actuellement à la recherche de consultants et de développeurs web afin d’étoffer son équipe. « Nous intégrons également des alternants, notamment de Polytech ou de Miage, que nous formons à X3. Pour qu’un consultant soit pleinement opérationnel, il faut des années. Il est donc important d’anticiper les besoins de nos clients. Nous profitons ainsi de leur croissance lorsqu’ils sont très actifs et ouvrent de nouvelles agences, des filiales… Nous avons ainsi une activité à l’export (Grande Bretagne, Tunisie, Maroc, Yemen ou encore Australie) en suivant les implantations de nos clients ». Les nouveaux locaux marseillais (522 m²) ont représenté un investissement d’1,60 M€ et ont pour vocation de favoriser le travail collaboratif. « Nous avons cherché pendant près de trois ans un local à l’est de Marseille, autour d’Aubagne, en vain. En nous déplaçant à Marseille, nous avons voulu être attentifs au bien-être au travail ». Une journée hebdomadaire de télétravail a ainsi été mise en place, et l’aménagement de l’espace a été conçu pour rendre le cadre de travail le plus agréable possible. « Nous voulons développer les échanges entre les salariés, entre les consultants et les développeurs », conclut la dirigeante.

Pascale Azéma, présidente de la société Arcanes.
Pascale Azéma, présidente d'Arcanes. — Photo : D.R.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.