Toulon

Services

HydroClimat anticipe le changement climatique

Par Hélène Lascols, le 08 juin 2021

À la croisée de l’hydro-climatologie numérique et de l’intelligence artificielle, HydroClimat propose de mesurer les effets du changement climatique sur la ressource en eau et ainsi de sécuriser et orienter les investissements futurs sur un territoire.

Magali Troin et Adrien Lambert ont fondé la start-up HydroClimat.
Magali Troin et Adrien Lambert ont fondé la start-up HydroClimat. — Photo : DR

Les créateurs

Docteur en géosciences de l’environnement spécialisée en hydrologie, Magali Troin a croisé la route d’Adrien Lambert, géographe océanographe, au Canada. Ils travaillaient alors chez Ouranos, un consortium en climatologie régionale, un lieu de concertation permettant à la société québécoise de mieux s’adapter à l’évolution du climat. "Dressant le constat que la population canadienne était bien plus sensible aux questions environnementales que la population française", ils choisissent de revenir en France, à Toulon, et de créer leur entreprise pour anticiper les conséquences du changement climatique.

Le concept

Ainsi est née la start-up toulonnaise HydroClimat en février 2019. Soutenue par l’incubateur Paca-Est et l’agence spatiale européenne, financée par Bpifrance, lauréate du label Green Tech verte du ministère de la Transition écologique et solidaire en 2019 et coup de cœur d’EDF et Veolia lors de l’Eco Master Class sur le territoire de la métropole toulonnaise, HydroClimat s’est donné pour mission de résoudre les enjeux liés à l’eau et au changement climatique.

Elle propose un outil de simulation hydrologique et climatique (précision de 95 %), qui "mesure la vulnérabilité au changement climatique. Nous fournissons des indicateurs représentatifs des aléas climatiques tendanciels (comme le niveau de l’eau) ou extrêmes (sécheresse, inondation, feu de forêt, etc.) pour différents horizons futurs (2030, 2050) et différents scénarios de gaz à émission d’effet de serre. Grâce à ces données, nous pouvons ainsi définir une stratégie d’adaptation, un plan d’actions", explique Magali Troin. Les risques liés au changement climatique peuvent ainsi être pris en compte en amont d’une réalisation ou d’une rénovation portant sur des infrastructures, grands aménagements, parcelles agricoles ou construites, bâtiments ou sites industriels.

Les perspectives

Consciente que "le changement climatique et la prise en compte de ses conséquences restent un combat permanent", Magali Troin reconnaît toutefois que certains groupes, comme Vinci, Bouygues ou encore Total sont en avance sur d’autres. "Nous sommes non seulement positionnés sur un marché de niche, mais en plus sur un marché de demain." En attendant la véritable prise de conscience, HydroClimat a déjà lancé le développement d’un nouvel outil, dédié, cette fois, au risque inondation et à la prévision des crues, pour un déploiement en France et en Europe.

Malgré une année 2020 compliquée, la start-up a réalisé 90 000 euros de chiffre d’affaires, elle a réussi à "fidéliser quelques clients grâce à des outils sur-mesure" et envisage la concrétisation de deux nouvelles embauches d’ici à la rentrée 2021.

Soutenus dans leur R & D par une bourse French Tech Émergence (90 000 euros) de Bpifrance et par l’incubateur de l’agence spatiale européenne, sélectionnés par l’accélérateur de solutions-climat, porté par l’agglomération Cannes Lérins et l’organisateur de conférences TEDxCannes, les deux startupers ambitionnent de développer à terme des plateformes d’indicateurs climatiques et hydrographiques pour les secteurs de l’industrie, de l’agriculture et des assurances. Ils ciblent pour cela des financements liés à l’innovation, mais n’envisagent pas pour le moment de lever des fonds.

Magali Troin et Adrien Lambert ont fondé la start-up HydroClimat.
Magali Troin et Adrien Lambert ont fondé la start-up HydroClimat. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail