RSE

Convention des entreprises pour le climat Provence Corse : les entreprises remettent leurs feuilles de route

Par Hélène Lascols, le 03 novembre 2023

Le premier parcours de la Convention des entreprises pour le climat Provence Corse vient de se clôturer avec la remise de 56 feuilles de route à visée régénérative à l’horizon 2030. Un deuxième parcours débutera au printemps prochain avec 80 nouvelles entreprises implantées en région Paca et Corse.

66 dirigeants d’entreprise et leurs binômes ont participé au premier parcours de la Convention des entreprises pour le climat Provence Corse.
66 dirigeants d’entreprise et leurs binômes ont participé au premier parcours de la Convention des entreprises pour le climat Provence Corse. — Photo : Florian Pina

Au cours des neuf derniers mois, 66 entreprises des régions Paca et Corse ont participé au premier parcours de la Convention des entreprises pour le climat Provence Corse (CEC). Il y a quelques jours, elles ont remis leurs feuilles de route, qui leur permettront de transformer leurs modèles d’affaires, pour un modèle compatible avec les limites planétaires et les objectifs européens de réduction des émissions carbone.

Parmi ces entrepreneurs, le Marseillais Nicolas Chabert fait partie des premiers engagés. Il a été de ceux qui ont participé à la CEC nationale et il a donné, avec d’autres (Pierre Boscq, Fanny Morelle, Mélanie Jeanneret, Olivier Bret), l’impulsion de cette déclinaison locale, pour "accélérer le mouvement." Il se souvient avoir été impressionné, en 2021, par "la capacité de ce programme à transformer des modèles mentaux." Il a d’ailleurs, lui-même, revu son modèle d’entreprise : "J’avais différentes sociétés dans le marketing, la publicité, dans l’accompagnement de dirigeants. Je suis sorti ébranlé de ce parcours, et en particulier de la première session, qui consiste à prendre une claque", raconte l’entrepreneur. Depuis, il a fermé ses activités de promotion pour se dédier totalement à l’accompagnement des dirigeants d’entreprise et leur "donner le courage de changer, de se transformer."

La force du collectif

Cette CEC territoriale a mobilisé des grands groupes, comme Onet ou la Snef, des entreprises de taille intermédiaire comme le groupe d’inclusion La Varappe, Clarke Energy ou la société de conseil Netsystem, des PME à l’image de l’entreprise varoise de travaux publics Urbavar, des institutions, comme Provence Tourisme ou l’agence d’attractivité RisingSud. "Toutes ont joué le jeu et nous avons récolté 56 feuilles de route d’entreprises ou institutions qui veulent se transformer pour devenir des sociétés à impact positif net à l’horizon 2030", se félicite Nicolas Chabert, qui confirme ainsi sa conviction selon laquelle "c’est aux dirigeants d’entreprise de montrer la voie, que ce sont les entreprises qui ont une vraie capacité d’agir pour changer le monde."

Toutes ces trajectoires sont recensées sur le site Internet de la CEC, certaines sont confidentielles, d’autres sont publiques. Surtout, elles ne resteront pas lettre morte car "nous allons désormais suivre leur réalisation et challenger les dirigeants. Nous voulons les accompagner pour qu’ils ne retombent pas dans leurs business initiaux."

Nicolas Chabert étant convaincu que la démultiplication donnera du courage, les entrepreneurs du premier parcours auront le statut d’alumni. Ils rejoindront un cercle, qui au niveau national, compte plus de 1 000 dirigeants, qui ont remis une feuille de route, qui représentent près d’un million de collaborateurs et pèsent plus de 200 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Parcours 2, objectif : 80 entreprises

Avec la fin de ce premier parcours, un deuxième prendra le relais à partir du 15 mars 2024, avec 80 nouvelles entreprises et institutions, différentes des premières. "Nous avons l’ambition de poursuivre ce passage à l’échelle et nous souhaitons que notre territoire soit en avance sur la transformation de ses entreprises vers des entreprises à impact", précise Nicolas Chabert.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition