Région Sud

International

Enquête Comment la Team Sud Export donne de l'élan aux PME

Par Didier Gazanhes, le 20 juin 2019

Un an après son lancement, la Team Sud Export, véritable guichet unique à destination des entreprises exportatrices, s’est installée dans le paysage de la Région Sud. C'est l’une des trois régions pilote de cette expérimentation.

Export sur le GPMM
Le Maghreb représente 14% des 23 milliards d'euros d'exportations de la Région Sud. — Photo : D.Gz.

En juin 2018 naissait la Team Sud Export (TSE). Issue de la volonté du gouvernement de mettre en cohérence la politique nationale et régionale en matière d’international, la TSE, déclinaison locale de la Team France Export, regroupe les compétences de l’État, de la CCI régionale, de Business France, de Bpifrance et des conseillers du commerce extérieur, sous l’égide de la Région Sud Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

Une porte d'entrée unique pour les entreprises

« Avec la Normandie et les Hauts-de-France, nous avons fait partie des territoires pilotes chargés de préfigurer la Team France Export. L’idée est d’aborder les problématiques de l’export avec une nouvelle approche, mieux structurée et plus lisible pour les entreprises », confie Caroline Pozmentier-Sportich, vice-présidente de la Région, déléguée depuis 2017 aux relations internationales. « La TSE a facilité la visibilité et la compréhension de notre dispositif pour les entreprises. Le travail avec nos partenaires – Business France, CCI, acteurs du commerce extérieur – est davantage coordonné. Les entreprises n’ont plus qu’une seule porte d’entrée et, ensuite, elles sont aiguillées selon leurs besoins. Cette mobilisation des acteurs a eu un effet 'booster' » », confie Loïc Bonnardel, délégué général de l’Imed, association qui propose aux entreprises de bénéficier des services de VIE à temps partagé.

Même son de cloche au sein de l’Institut Régional des Chefs d'Entreprise (IRCE) : « L’offre est ainsi beaucoup plus claire pour nos chefs d’entreprise. C’était une nécessité depuis des années. Aujourd’hui, on ne présente plus Business France, puis la CCI International et enfin l’Imed. Désormais, ils arrivent tous ensemble, il y a une intelligence collective », explique Alix Bibolé-Gardner, responsable projets export IRCE Paca.

Un commerce extérieur faible en Paca

Avec 23,4 milliards d’euros d’exportations, la région Sud-Paca se situe au septième rang des régions françaises, loin derrière Auvergne Rhône-Alpes et ses 46 milliards d’euros. « Nous partagions cette analyse de la faiblesse de notre commerce extérieur. D’une part, il n’y a pas assez d’exportateurs en Région Sud et les secteurs d’activité qui exportent ne sont pas assez nombreux : agroalimentaire, aéronautique, spatial. D’autre part, 70 % des entreprises abandonnent l’export dans les deux ans. L’international nécessite beaucoup de patience », poursuit Caroline Pozmentier.

Faire grandir les entreprises et inciter des primo-exportateurs à franchir le pas font partie des chevaux de bataille de la Team Sud Export. D’ores et déjà 4 200 entreprises ont été accompagnées au travers d’un référent unique permettant de simplifier démarches et contacts. « Parmi toutes ces entreprises, certaines ne sont pas prêtes à exporter et ont été redirigées vers d’autres dispositifs d’aide au développement économique ».

Pour aller plus loin, la TSE a mis en place un programme d’accélération, doté d’un budget de 1 M€, qui depuis 2018 a bénéficié à 58 entreprises. « La grande différence avec ce qui existait avant, c’est l’accompagnement et le financement de projets sur deux ans. C’est comme si on montait un groupe de travail. C’est nouveau, nous sommes vraiment dans un accompagnement personnalisé », précise Magali Mouries, directrice commerciale de Marine Tech, jeune entreprise innovante basée à Signes, dont l’activité est positionnée sur l’environnement marin (production d’eau douce, drones marins et lutte contre la pollution marine).

« Coup de pouce »

La confiserie Doucet, basée à Oraison, dans les Alpes-de-Haute-Provence, spécialisée dans les pâtes de fruit et les chocolats, qui exporte depuis les années 1980, réalise 15 % de ses 9,4 M€ de chiffre d’affaires sur les marchés étrangers. « Avec la Team Sud, nous avons structuré notre export et clairement identifié deux zones, l’Europe du Nord et l’Asie, où nos produits pourraient connaître des développements. Nous avons également, au travers de l’accélérateur, bénéficié de subventions à hauteur de 50 % de nos dépenses de prospection avec un plafond de 20 000 euros. Contrairement à l’ancienne assurance prospection de la Coface, il s’agit là de vraies subventions non remboursables qui permettent de booster notre démarche. Nous venons ainsi de recruter un poste de commercial export », commente Ronan Autret, directeur général de la société François Doucet. De son côté,

Alexandra Fantino, responsable export de Clément Design, entreprise familiale implantée à Carros, près de Nice (30 salariés), qui créé des vêtements pour les professionnels de l’hôtellerie et la restauration moyenne et haut de gamme, rappelle : « Nous exportions avant d’être sélectionnés par la Team mais nous nous heurtions souvent aux couches d’un millefeuille. On ne savait jamais vers qui se tourner. Cela fait pourtant 13 ans que je fais de l’export. Là, on parle le même langage, cela fait une grosse différence. La Team a pu m’apporter des réponses rapides sur un problème de traduction des conditions générales de vente. Cela peut sembler être un détail, mais c’est capital ». Clément Design a, en outre, bénéficié d’une aide financière de 14 000 €. « Nous en avons mis 50 % de côté pour la constitution de la SARL en Suisse. Disons, que c’est le coup de pouce qui va bien… »

Export sur le GPMM
Le Maghreb représente 14% des 23 milliards d'euros d'exportations de la Région Sud. — Photo : D.Gz.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.