Marseille

Biens de consommation

Beuchat se diversifie et optimise son outil de production

Par Didier Gazanhes, le 10 mars 2021

La société marseillaise Beuchat International, spécialiste des équipements de plongée, créée en 1934 et cofondatrice de la Fédération française d’études et de sport sous-marins en 1948, a franchi un nouveau palier voici maintenant un an. L’entreprise a choisi de se diversifier et d’optimiser son outil de production en créant une nouvelle filiale, Beuchat Industries.

Christophe Margnat dirige l'entreprise Beuchat depuis les années 2000.
Christophe Margnat dirige l'entreprise Beuchat depuis les années 2000. — Photo : D.R.

Dans les locaux historiques de Beuchat, en plein cœur de la zone Arnavants, à Marseille, une nouvelle entreprise achève sa première année d’exercice. Au côté de Beuchat International, dont les produits sont destinés au secteur de la plongée, se trouve, depuis 2019, Beuchat Industries, tout entière vouée à optimiser l’outil industriel que possède toujours la PME. « La création de Beuchat Industries découle d’une succession d’opportunités », commente en préambule Christophe Margnat, dont la famille a acquis la société en 2002 de la famille Alvarez de Toledo. « L’idée est non seulement de continuer à fabriquer certains de nos produits, mais également de mettre notre savoir-faire industriel à disposition d’autres entreprises », poursuit-il. Depuis maintenant plusieurs années, il arrive ainsi à l’entreprise de travailler et de produire des pièces pour certains de ses concurrents. « Nous sommes petit à petit entrés dans une démarche de développement pour travailler pour d’autres et cette stratégie nous a conduits courant 2019 à créer une entité dont la stratégie peut être autonome ».
Beuchat dispose de deux savoir-faire spécifiques : la soudure haute fréquence, qui est utilisée pour les gilets de plongée et la régulation de la pression, essentielle quant à elle pour la fabrication des détendeurs utilisés par les plongeurs et pour les arbalètes destinées à la chasse sous-marine.
« L’équipe de soudure est installée dans des locaux à la Penne-sur-Huveaune et travaille essentiellement pour d’autres entreprises que Beuchat. Il s’agit d’un savoir-faire historique de l’entreprise et, aujourd’hui, nos compétences sont très largement utilisées dans le domaine médical, notamment pour la production de matelas spécifiques destinés aux hôpitaux. Cette activité a profité de la crise sanitaire et nous avons connu une forte croissance de la demande en 2020. Nous travaillons de façon continue dans ce domaine depuis le printemps 2020 », précise Christophe Margnat. Onze salariés constituent ce service qui intervient également dans la fabrication d’airbags de motos ou de gilets de sauvetage et d’équipements militaires. « Nos propres équipements sont fabriqués en Chine depuis près de quinze ans et notre outil industriel s’est naturellement repositionné sur des missions à plus forte valeur ajoutée. Nous réfléchissons désormais à rapatrier cette partie de la production en Europe ».

1 500 références dans le catalogue Beuchat

De leur côté, les compétences en matière de régulation de la pression que la société Beuchat possède pour la fabrication de détendeurs subaquatiques, ont régulièrement été mises à la disposition d’autres grandes entreprises, françaises et étrangères, parfois concurrentes. « Nous travaillons ainsi depuis près de dix-huit ans, en sous-traitance pour un important fabricant d’armes belge pour la réalisation d’armes non létales, à air comprimé. Ce savoir-faire, qui nous permet de fabriquer des détendeurs et des fusils de chasse sous-marins, nos produits emblématiques, n’est pas forcément disponible ailleurs. » La société Beuchat est en effet née de la chasse sous-marine et a inventé l’arbalète voici maintenant près de soixante-dix ans.
Afin de conforter ces activités, Christophe Margnat a décidé en 2019 de créer une véritable entreprise. Le directeur industriel de Beuchat International est ainsi devenu directeur général de la nouvelle entité, Beuchat Industries. « À terme, si notre dynamique de recherche de clients est efficace, Beuchat Industries pourrait devenir plus important que la marque historique », commente Christophe Margnat.

Les équipes de Beuchat Industries sont installées à Marseille et à la Penne-sur-Huveaune.
Les équipes de Beuchat Industries sont installées à Marseille et à la Penne-sur-Huveaune. - Photo : D.R.

Actuellement, les équipes de Beuchat réalisent environ 25 % des produits de la marque présente sur différents sports subaquatiques. Outre la chasse sous-marine, dont l’entreprise est leader mondial, Beuchat est également positionné sur la plongée bouteille, la plongée libre ou encore l’apnée. Au total, plus de 1 500 références sont proposées par la marque marseillaise, fondée en 1934 par Georges Beuchat. L’entreprise qui compte 70 salariés, réalise 20 M€ de chiffre d’affaires.
En 2020, la crise sanitaire a fait émerger de nouvelles pratiques. « Le Covid a favorisé la pratique des activités individuelles et libres, à la différence de la plongée bouteille qui se pratique en club. Une tendance qui vient confirmer un mouvement de fonds. Depuis de nombreuses années, nous constatons en effet une baisse régulière des produits vendus sur ce marché qui compte pourtant toujours autant de pratiquants. En revanche, les gens sont de moins en moins propriétaires de leur matériel. Ce sont les clubs qui les achètent et les louent ».

Des activités moins encadrées


Les activités pratiquées sans encadrement connaissent une forte croissance : la randonnée aquatique, la chasse… « Nous avons toujours été présents sur ces segments, mais depuis cinq ans nous nous sommes réorientés pour répondre aux attentes du marché. Nous avons ainsi redéveloppé toute une offre destinée au grand public ».
Les produits Beuchat, reconnaissables au logo en forme d’espadon créé dans les années 1970 par Georges Beuchat, sont distribués au sein de magasins spécialisés (de type le Vieux Plongeur), les réseaux de magasins multi-sports ou via internet. « Nous sommes également présents dans la grande distribution plus classique pour certains de nos produits ».

60 % du chiffre d’affaires réalisé à l’export

L’export représente plus de 60 % de l’activité de l’entreprise. Comme son nom l’indique le parcours de la société a toujours été lié à l’international. Tout a commencé par des plongeurs venus de Tahiti qui ont initié le fondateur à la plongée dans les calanques de Marseille. Aujourd’hui, Beuchat est présent dans près de 90 pays dans le monde : en Euroméditerranée, au Moyen Orient, en Asie ou encore en Océanie. « Nous sommes toutefois relativement peu présents sur le continent américain et notamment aux États-Unis où il existe déjà de nombreuses marques locales. Pour s’implanter sur ce territoire, il faut vraiment disposer d’une implantation locale et trouver le bon distributeur et ce n’est pas facile. Ne pas être implanté aux États-Unis conduit naturellement à être relativement faible sur l’ensemble du continent américain », détaille Christophe Margnat.
En Europe, Beuchat travaille à la fois en direct avec certains points de vente et par le biais de grossistes importateurs qui se chargent ensuite de la distribution. « Nous avons désormais externalisé notre logistique à une entreprise marseillaise. Jusque-là, cette activité était un peu déstructurée du fait de la saisonnalité de notre activité. En effet, si nous vendons largement à l’international, nous sommes principalement implantés (hormis Australie et Nouvelle-Zélande) dans l’hémisphère nord ».

Christophe Margnat, qui envisage de rapatrier dans les locaux marseillais, les équipes basées à La Penne-sur-Huveaune, aimerait à terme installer le siège de l’entreprise dans un espace plus visible et plus emblématique que les locaux actuels. « Si possible, près de la mer, afin d’être plus proches de nos clients. Nous avions un projet dans l’anse de Saumaty qui a été annulé. Si nous laissons les activités industrielles aux Arnavaux, il nous faudrait environ 1 500 m² où nous pourrions disposer d’un club, d’un magasin et de bureaux pour les services marketing et commercial ».

Christophe Margnat dirige l'entreprise Beuchat depuis les années 2000.
Christophe Margnat dirige l'entreprise Beuchat depuis les années 2000. — Photo : D.R.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail