• Haute-Garonne

    Immobilier

    Les promoteurs toulousains subissent un troisième trimestre "catastrophique"

    04 novembre 2020

    Les volumes d’activités des promoteurs immobiliers dans la Ville rose restent en nette baisse au troisième trimestre 2020, dans la continuité d'un premier semestre marqué par deux mois de strict confinement. Selon les données compilées par l’Observer, l’outil statistique des acteurs du logement de l’aire urbaine toulousaine, les ventes ont reculé de 37 % par rapport à 2019, et les mises en vente de 45 %. Cet effondrement de l’offre risque de s’accentuer au quatrième trimestre, "les collectivités ayant peu délivré de permis de construire avant les élections", pointe le président de l’Observer Jean-Philippe Jarno. Le stock disponible, déjà réduit à 4 579 logements sur l’aire urbaine (-23 % sur un an), pourrait fondre avec les ventes en bloc programmées auprès de bailleurs sociaux institutionnels. Les promoteurs toulousains espèrent désormais un "choc d’offre" sur le foncier de la part d’Oppidea, la SEM d’aménagement de Toulouse Métropole.

Les dernières infos