Gironde

Agroalimentaire

Innovation

Raisinor France va faire rouler des poids lourds avec du marc de raisin

Par Yann Buanec, le 12 mai 2017

Raisinor France, la coopérative qui regroupe 25 distilleries françaises, a trouvé un nouveau débouché au marc de raisin : sa transformation en éthanol pour faire rouler des autocars et camions. Le marché, balbutiant, offre de très belles perspectives.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Jusqu’à présent, Raisinor France avait comme activité principale de collecter les pépins de raisin pour la production d’huile, ainsi que la commercialisation d’alcool. Mais la nouvelle législation concernant le bioéthanol offre de nouvelles perspectives. Le carburant ED95, qui contient 95% de bioéthanol, et qui est destiné aux bus et poids lourds, vient de faire son entrée sur le marché. Un nouveau débouché se présente pour le marc de raisin que produit Raisinor France. Un premier autocar circulera à partir du mois de juin à l’ED95 sur les routes de Gironde. Une expérimentation menée par le Département, avec le concours de Citram Aquitaine(Groupe Transdev) et grâce à un véhicule Scania, dont la motorisation a été adaptée.

Carburant propre

Le carburant ED95 présente de nombreux avantages, qu’égraine Jérôme Budua, directeur de Raisinor : « Le litre est vendu 0,80€ HT et le véhicule coûte le même prix qu’un camion gasoil et 20% moins cher qu’un camion au gaz. Surtout, l’ED95 émet 90% de CO2 en moins que le gasoil et 50% de NOx (oxydes d'azote) en moins ». Quelques bémols sont tout de même à signaler : les véhicules qui roulent à l’ED95 présentent une surconsommation de carburant de 30 à 50% et nécessitent une maintenance plus régulière.

Filiale dédiée

Autre bonne nouvelle pour Raisinor France : depuis peu, une incitation fiscale a été mise en place à destination des pétroliers et des centrales d’achat afin qu’ils incorporent de l’éthanol de nouvelle génération dans leurs carburants. Précisons que cet éthanol « vertueux » est issu de produits non alimentaires tels les résidus de paille ou de bois… ou le marc de raisin. Pour faire face à la croissance attendue de ce marché, Raisinor France a créé la société Raisinor France Alcool. « Notre ambition est développer cette société dans toutes les régions viticoles françaises et de devenir un acteur de l’économie circulaire, déclare Jérôme Budua. Nous sommes convaincus que le carburant ED95 est promis à un bel avenir, et nous discutons déjà de futures collaborations avec des collectivités, des entreprises comme Carrefour ou des transporteurs comme Veynat ».

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition