Toulouse

Télécoms

L'opérateur télécoms Airmob grandit grâce au télétravail et à la 5G

Par Philippe Kallenbrunn, le 20 janvier 2022

Cinq ans après sa création, l’opérateur télécoms pour entreprises toulousain Airmob affiche une solide croissance qu’il conjugue avec indépendance sur un marché très porteur.

Arnaud Lecoeur, le directeur général d’Airmob, table encore cette année sur une croissance de 60 % pour l’entreprise qu’il a fondée en 2016.
Arnaud Lecoeur, le directeur général d’Airmob, table encore cette année sur une croissance de 60 % pour l’entreprise qu’il a fondée en 2016. — Photo : DR

Opérateur télécoms s’adressant exclusivement aux entreprises, la société toulousaine Airmob (25 collaborateurs, CA 2021 : 4,50 M€) connaît une croissance organique de 60 % chaque année depuis sa création en 2016. Elle vise d’ores et déjà les 7 millions d’euros en 2022 et envisage le recrutement de 10 à 15 collaborateurs supplémentaires cette année, notamment des profils d’ingénieurs. “Airmob évolue sur le marché des télécoms pour les entreprises et sur celui de l’IoT, l’internet des objets", décrit son fondateur et directeur général Arnaud Lecoeur, fort d’un parcours de plus de vingt ans dans les télécoms en France sur le marché des entreprises. "Dans l’IoT, nous sommes spécialistes des objets à grosse consommation de datas, typiquement des caméras ou des écrans connectés. Parmi nos clients (Schneider Electric, GRDF, Engie…), nous comptons aussi des régies d’affichage dynamique qui positionnent des écrans dans les grandes surfaces, dans des pharmacies, dans des parkings… Nous les aidons à réaliser toute la mise à jour de leurs contenus via des connexions internet que nous fournissons clés en main.”

Niveaux de sécurisation innovants

La solution technologique développée par Airmob est commune aux deux marchés. “Elle exploite les réseaux mobiles 4G et 5G avec des routeurs pour bâtir des connexions internet fixes”, résume-t-il. Le marché français des télécoms s’avère particulièrement porteur, pesant 12 milliards d’euros selon Arnaud Lecoeur. Depuis le début de la crise sanitaire, le développement du télétravail dans les entreprises a aussi fait naître de nouveaux besoins auxquels Airmob sait répondre. Notamment celui de pouvoir rester connecté jusque dans des zones qui ne sont pas encore desservies par le réseau. “Nous apportons une connexion avec des niveaux de sécurisation innovants inclus dans la carte SIM, précise le dirigeant. Nous offrons des solutions qui permettent de repasser par le réseau de l’entreprise, ce qui garantit davantage de sécurité. Cette période nous a permis de rencontrer des grands comptes (Air France, Ubisoft…), ce qui était un peu inespéré pour une jeune entreprise comme la nôtre.” Commercialement, ses arguments font mouche : aucun engagement de durée, livraison du matériel à J + 1, choix du réseau (Bouygues Telecom ou Orange), support client qualifié et réactif.

L’arrivée de la 5G sur le territoire national constitue le deuxième facteur d’accélération pour Airmob. En septembre dernier, la société, jusqu’alors MVNO (opérateur de réseau mobile virtuel), a signé un accord avec Orange Wholesale France pour devenir Full MVNO. “C’est-à-dire que nous utilisons le réseau radio d’Orange mais que nous gérons toutes les autres briques du réseau, éclaire Arnaud Lecoeur. C’est un enjeu d’indépendance.” Plus de 500 communes sont déjà couvertes par le réseau 5G d’Orange qui offre des débits 3 à 4 fois supérieurs à la 4G. “Cette nouvelle génération de réseau mobile apporte au marché professionnel des opportunités multiples, indique Arnaud Lecoeur. Airmob va continuer à innover dans les services et les usages.” Pour accompagner sa croissance, la société continuera de s’autofinancer, comme elle le fait depuis sa création. “Pour l’instant, nous sommes confiants dans le fait de rester indépendants, dit Arnaud Lecoeur. C’est un gage d’agilité.”

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition