Haute-Garonne

Textile

La marque Petits Cadors conforte sa croissance par l'éco-responsabilité

Par Paul Falzon, le 10 juin 2021

Deux ans après sa création, la marque Petits Cadors a fait sa place sur le marché des coussins. Désormais dotée de son propre atelier, la PME haut-garonnaise va doubler ses ventes en 2021.

Les deux cofondateurs de la marque Petits Cadors, Laurent Padiou et Muriel Goudol.
Les deux cofondateurs de la marque Petits Cadors, Laurent Padiou et Muriel Goudol. — Photo : Petits Cadors

C’est à Nailloux, à une demi-heure à l’est de Toulouse, que Petits Cadors a installé début 2021 son nouvel atelier, sur une surface de 300 m2. La marque de coussins éco-responsables (7 salariés, CA 2020 : 300 000 euros) dispose désormais d’une capacité de fabrication de 10 000 pièces par an, l’équivalent de ce que son prestataire industriel, installé à Pau, lui a fourni en 2020. "Nous allons maintenir ces deux productions pour atteindre notre objectif de 20 000 ventes en 2021, soit un doublement de nos volumes", indique Laurent Padiou, cofondateur de Petits cadors avec Muriel Goudol. Le chiffre d’affaires est amené à se développer en conséquence, avec un prévisionnel 2021 à 650 000 euros. Trois embauches ont été réalisées depuis le début de l’année, et deux sont envisagées ces prochains mois.

Motifs exclusifs

"Internaliser une partie de la production nous a permis de définir des cahiers de charge plus exigeants, avec une maîtrise plus poussée de la qualité", poursuit Laurent Padiou. Imaginés à l’occasion d’un long voyage en voiture, les coussins Petits Cadors sont nés en 2019 avec le double enjeu : amener du confort aux usagers, et sélectionner les composants les plus écologiquement responsables. Issus du monde du graphisme et de la communication, les cofondateurs ont tenu à y ajouter une troisième différenciation, sur les qualités esthétiques des produits : la marque lance cet été une collection comprenant six motifs exclusifs, conçus par des designers indépendants.

Jusqu’à 88 % de matières recyclées

En deux ans d’existence, Petits Cadors a fait évoluer plusieurs fois ses produits pour améliorer ses qualités environnementales. La fibre utilisée en garnissage est désormais livrée par un fournisseur allemand, Plastic Bank, qui valorise des bouteilles plastiques collectées dans les rivières et les océans. Le dernier-né de la gamme, l’oreiller de voyage Ellipse, pousse l’ambition un cran plus loin avec l’utilisation de tissus de seconde main. "On arrive à un produit constitué à 88 % de matières recyclées, et produit en France, pointe Muriel Goudol. Notre prochain chantier est de réduire le poids environnemental de nos emballages."

Priorité au e-commerce

Pour ses livraisons aux particuliers, Petits Cadors utilise déjà des enveloppes réutilisables plutôt que des colis. La vente en ligne représente aujourd’hui 90 % du chiffre d’affaires, un ratio qui devrait se maintenir malgré des contacts avec plusieurs réseaux de revendeurs. "Le e-commerce présente l’avantage de la réactivité, c’est aussi la meilleure solution pour maîtriser nos prix de vente face à une concurrence venue pour l’essentiel d’Asie", pointe Laurent Padiou. Récompensée par plusieurs prix d’innovation grand public, dont le concours Lépine en 2019, la marque cherche désormais à asseoir son modèle entrepreneurial avec une candidature, en cours d’examen, au Réseau Entreprendre Occitanie Garonne.

Les deux cofondateurs de la marque Petits Cadors, Laurent Padiou et Muriel Goudol.
Les deux cofondateurs de la marque Petits Cadors, Laurent Padiou et Muriel Goudol. — Photo : Petits Cadors

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail