Occitanie

Industrie

Cellulopack fait un carton avec sa barquette écolo

Par Marina Angel, le 28 janvier 2020

Créée en 2013 à Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne), Cellulopack a mis au point un nouveau concept de barquette alimentaire étanche, biodégradable et compostable. Un produit en phase avec les préoccupations environnementales de ses clients, qui permet à la PME de doubler son chiffre d'affaires en deux ans.

La PME Cellulopack  a mis en place deux nouvelles lignes de production en 2019 pour accompagner le développement de la commercialisation de ses barquettes alimentaires 100 % biodégradables.
La PME a mis en place deux nouvelles lignes de production en 2019 pour accompagner le développement de la commercialisation de ses barquettes alimentaires 100 % biodégradables. — Photo : © Marina Angel

« Il va très vite nous falloir au moins 2 000 m2 supplémentaires pour accompagner nos projets de développement », constate Olivier Mas, fondateur et président de Cellulopack (25 salariés, CA 2019 : 1,4 M€). Spécialisée dans la fabrication de conditionnements et d’emballages élaborés à partir de fibres de cellulose moulées, la société, créée en 2013 à Castelsarrasin, a mis au point dès 2016 un nouveau concept de barquette alimentaire. Sa production, engagée en 2018, monte régulièrement en cadence. Deux nouvelles lignes dédiées ont été installées en 2019, dont l’une en toute fin d’année.

L’entreprise commence à être à l’étroit dans ses 2 200 m2 de locaux industriels, mais il n’est pas encore question de déménager. « Nous voulons trouver rapidement une solution, soit à Castelsarrasin, soit ailleurs, mais toujours dans le Tarn-et-Garonne, pour ouvrir un second site de production à l’horizon de fin 2020, début 2021 », explique le chef d’entreprise.

Biodégradable et compostable

Pour ses barquettes alimentaires, Cellulopack utilise des fibres de papier vierge, mélangées à de l’eau pour obtenir une pâte qui est ensuite pressée dans des moules. La société a par ailleurs développé et breveté un procédé qui permet d’imperméabiliser ses barquettes grâce à un film bioplastique. À l’arrivée : une barquette étanche à l’eau et aux graisses, 100 % biodégradable et compostable, qui résiste même aux remises en température pour réchauffer les aliments.

Après plusieurs années de R & D, de tests et de validation, le succès commercial est au rendez-vous. Un accord de distribution a été signé avec Nutripack. Plusieurs cuisines collectives, tant privées que publiques, ont déjà opté pour les barquettes tarn-et-garonnaises, à Bordeaux, à Nice, ou dans la région Ile-de-France. « Sur nos six lignes de production, trois sont actuellement dédiées à la fabrication des barquettes », souligne Olivier Mas. En une année, la production est passée de 50 000 barquettes par semaine à plus de 160 000 et la société planche sur de nouveaux produits.

Diversifications

« Nous travaillons sur la mise au point d’une nouvelle gamme de bols et coupelles pour la restauration hors foyer », précise Olivier Mas. Des emballages spécifiques ont aussi été développés pour conditionner individuellement des œufs à la coque proposés en restauration hors foyer. En parallèle, l’activité hors alimentaire est également en croissance. Les porte-gobelets, produits historiques de l’entreprise, réalisés à partir de papiers et cartons de récupération, s’exportent en Angleterre et en Allemagne. Des billes biodégradables ont aussi été mises au point pour le largage par drones de larves d’insectes pour le traitement de certaines cultures en agriculture biologique.

Derniers développements en date : des systèmes de calage de parfums et de spiritueux pour des coffrets cadeaux. Le chiffre d’affaires de l’entreprise est passé de 980 000 euros en 2018 à 1,4 M€ en 2019 et devrait franchir le cap des 2 M€ en 2020. Dans le même temps, l’effectif de 12 salariés au début de l’année 2018 a été porté à 25 personnes. Une dizaine d’emplois supplémentaires est encore prévue pour accompagner l’ouverture de la nouvelle usine.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition