Rouen

Agriculture

Start-up

SysFarm ouvre son capital à Reforest’Action

Par Sébastien Colle, le 03 octobre 2023

La start-up SysFarm, spécialisée dans la décarbonation des exploitations françaises et européennes, ouvre son capital à Reforest’Action. Cette augmentation de capital doit permettre à la jeune entreprise rouennaise d’accélérer sa croissance et de développer son offre commerciale.

Sysfarm accompagne les agriculteurs, les acteurs du monde agricole et les entreprises engagées dans des projets de captation de CO2 grâce à des pratiques agroécologiques et régénératrices des sols qui génèrent des crédits carbone.
Sysfarm accompagne les agriculteurs, les acteurs du monde agricole et les entreprises engagées dans des projets de captation de CO2 grâce à des pratiques agroécologiques et régénératrices des sols qui génèrent des crédits carbone. — Photo : DR

La start-up SysFarm, fondée à Rouen en 2020 par Antoine Gilbert et Étienne Duclos, spécialisée dans l’accompagnement des agriculteurs et des entreprises dans la décarbonation et la génération de réductions d’émissions issues de projets agroécologiques, a décidé d’ouvrir son capital, à hauteur de 15% à Reforest’Action, acteur mondial de la reforestation et de l’agroforesterie. "Nous sommes ravis que Reforest’Action fasse désormais partie du capital de SysFarm. Cela va nous permettre d’accélérer la croissance de l’entreprise dans le but de décarboner l’agriculture et d’accompagner les exploitants agricoles. Par nos activités respectivement proches, nous allons pouvoir initier une vraie collaboration, le tout, dans l’intérêt de la lutte contre le changement climatique", se félicite Antoine Gilbert, président et cofondateur de SysFarm. De nouveaux fonds qui doivent permettre à SysFarm d’accélérer sa croissance et de développer son offre commerciale. Ces fonds vont permettre à l’entreprise d’accompagner plus de projets et plus d’agriculteurs à travers la France et l’Europe, et à l’équipe commerciale et agricole de SysFarm de s’agrandir.

Une solution innovante de captage de CO2

SysFarm propose une solution innovante pour le monde agricole et les entreprises participantes à la contribution bas-carbone. Elle accompagne les agriculteurs, les acteurs du monde agricole et les entreprises engagées dans des projets de captation de CO2 grâce à des pratiques agroécologiques et régénératrices des sols qui génèrent des crédits carbone (réductions d’émissions). "PGS est un acteur majeur de la filière bois, nous sommes donc tout naturellement sensibles à l’environnement et à la gestion durable de nos ressources naturelles dont le bois fait partie. Associé depuis bientôt 10 années dans Reforest’Action, j’ai été immédiatement séduit par les personnalités d’Antoine et Étienne que j’ai rencontré par l’entremise du Village By CA Normandie Seine. Cela m’est apparu comme une évidence, au vu des nombreuses synergies que peuvent mettre en place SysFarm et Reforest’Action", explique Jean-Louis Louvel, président fondateur du groupe PGS (850 salariés / 481 M€ de CA en 2022, siège à Rouen), leader européen de la palette industrielle bois, et dont la holding Fininco est associée depuis dix ans au capital de Reforest’Action, à hauteur de 40%.

Uniquement des projets labellisés Bas carbone

Grâce à son outil de bilan gaz à effet de serre (GES) CarbonFarm (400 000 tonnes de CO2 captées ou évitées par des projets en cours de développement), lancé en février 2022, SysFarm est devenue la première entreprise reconnue par le Label Bas Carbone pour effectuer des bilans carbone conformes à la méthode Grandes Cultures. "Avec 23 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales, le secteur agricole doit accélérer sa transition vers un modèle bas-carbone. SysFarm, grâce à son approche innovante et ambitieuse, propose une excellente solution pour accompagner les agriculteurs dans leur transition vers une agriculture moins émissive", souligne Stéphane Allard, président fondateur de Reforest’Action. En choisissant de travailler uniquement sur des projets certifiés par le Label Bas Carbone, un standard directement géré et contrôlé par la Direction générale de l’Énergie et du Climat (DGEC), l’entreprise "s’évertue à ne proposer que des projets transparents, de qualité et avec une reconnaissance officielle de l’autorité publique".

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition