Caen

Distribution

Interview Philippe Nantermoz (Legallais) : "Un bon management, c'est être attentif au quotidien de ses équipes"

Entretien avec Philippe Nantermoz, directeur général du groupe Grand Comptoir et président de Legallais

Propos recueillis par Isabelle Evrard - 11 janvier 2022

Philippe Nantermoz, directeur général du groupe Grand Comptoir et président de Legallais, distributeur de produits de quincaillerie, qui emploie 1 500 salariés sur l’agglomération de Caen, a choisi de mettre fin à ses fonctions pour des raisons personnelles. Le dirigeant compte aujourd’hui prendre du recul et apporter son expérience à d’autres entrepreneurs.

Philippe Nantermoz :" Les gens se rappellent davantage de petits détails plutôt que de grands discours."
Philippe Nantermoz :" Les gens se rappellent davantage de petits détails plutôt que de grands discours." — Photo : maryvonne-desdoits

Après 18 ans passés chez Legallais, qu’est-ce qui a motivé votre décision de quitter vos fonctions au sein du groupe ?

C’est une décision mûrement réfléchie. Je l’ai annoncée au président du groupe Philippe Cazenave-Péré dès le mois d’octobre. En 2021, j’ai été éprouvé par la disparition brutale de deux de mes proches. J’ai eu aussi à gérer une cyberattaque de l’entreprise, l’absence de mon numéro 2 pendant les neuf mois qu’il a passés à l’hôpital, et la crise du Covid, qui a été la pire chose que j’ai eue à gérer au cours de mes 30 ans de carrière professionnelle. Nous avons mené plusieurs projets de front en même temps, comme le rachat de Protecthoms où j’ai dû passer six mois à gérer la passation de pouvoir à Château-Gontier en Mayenne.

Je vais bientôt avoir 57 ans et il arrive un moment où l’on doit se poser des questions sur sa vie, son engagement au quotidien et sur son avenir. C’est le moment pour moi de prendre du recul, de vivre une vie plus calme et moins énergivore.

Que souhaitez-vous faire à présent ?

D’abord, je vais prendre un mois pour décompresser et me poser ! Mais j’ai déjà de nombreuses idées, avec quatre ou cinq pôles d’activités potentielles en vue. J’aimerais accompagner et apporter mon expérience à des sociétés qui en ont besoin, intégrer des comités stratégiques ou des conseils d’administration en tant qu’administrateur indépendant, notamment en matière de digitalisation et de RSE. Des domaines que j’ai beaucoup développés et qui ont fait leurs preuves chez Legallais. J’aimerais aussi porter un projet philanthropique et caritatif avec mon épouse car nous sommes passionnés tous les deux par les enjeux de la société.

Suite à l’annonce de votre départ, vous avez reçu de nombreux mails et commentaires de soutien et de félicitations… Qu’est-ce qui fait, selon vous, un bon manager ?

Effectivement, j’ai reçu une centaine de mails de salariés, des SMS de fournisseurs et de confrères, tous très émouvants. Un bon management, c’est être attentif au quotidien de ses équipes, savoir les réconforter ou les encourager dans des moments de vie difficiles… Les gens se rappellent davantage de petits détails plutôt que de grands discours. Ces petits gestes naturels sont à la portée de tout le monde, chacun peut les faire. On peut distribuer du bonheur avec finalement pas grand-chose.

À l’aube d’une nouvelle vie professionnelle, de quoi êtes-vous le plus fier ?

Je pars serein. Je suis fier du bilan que je laisse à Legallais, avec une croissance de 20 % en 2021 et un chiffre d’affaires de 350 millions d’euros. Je pars en haut de la vague et je sais très bien que la vague va continuer à monter après mon départ. Legallais restera une aventure humaine intense pour moi et je suis heureux quand les gens me disent que j’ai été une source d’inspiration pour eux.

Philippe Nantermoz :" Les gens se rappellent davantage de petits détails plutôt que de grands discours."
Philippe Nantermoz :" Les gens se rappellent davantage de petits détails plutôt que de grands discours." — Photo : maryvonne-desdoits

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail