Calvados

Textile

LINportant lance une nouvelle levée de fonds pour créer une usine de confection textile 

Par Isabelle Evrard, le 19 novembre 2020

Après un premier financement participatif réussi sur la plateforme Ulule, la start-up LINportant lance un nouveau tour de table pour financer la création d'une unité industrielle de tricotage et de confection de T-shirts en lin bio en Normandie.

Le projet de LINportant permettra à la fois de relocaliser une unité de production industrielle de textile sur le territoire, mais aussi d’accompagner l’accélération de la conversion à l’agriculture biologique des bassins liniers.
Le projet de LINportant permettra à la fois de relocaliser une unité de production industrielle de textile sur le territoire, mais aussi d’accompagner l’accélération de la conversion à l’agriculture biologique des bassins liniers. — Photo : © DR

Créée sous forme de société coopérative, la start-up LINportant avait lancé en mars dernier, une campagne de financement participatif afin de réunir des fonds pour créer une usine de confection de T-shirt en lin bio, à Evrecy, dans le Calvados. Fort de 8 500 précommandes enregistrées sur la plateforme Ulule (représentant un chiffre d’affaires d’environ 250 000 €) au terme de la campagne, LINportant entre dans la dernière ligne droite pour finaliser le financement de son unité industrielle et lance pour cela un nouveau tour de table. « Nous avons encore besoin d’un million d’euros, dont 450 000 euros pour acheter des machines, métiers à tricoter, table de coupe automatisée, machines de couture et aménager notre atelier », confirme Morgane Ermeneux, responsable commerciale et marketing, à l’origine du projet avec Paul Boyer, directeur général de la société.

Pour renforcer ses fonds propres, LINportant lance donc une émission de titres participatifs sur la plate-forme Tudigo* pour un premier montant de 400 000 euros. « La fin de la campagne est prévue pour la mi-décembre, avec une ouverture de l’usine au plus tard au printemps 2021 », ajoute la responsable. À terme, l’usine devrait employer une douzaine de salariés.

Premières commandes livrées

Le projet reçoit d’ores et déjà des aides financières de diverses collectivités et organismes : la Région Normandie, Caen Normandie Métropole, l’Agence de l’eau Seine Normandie, France Active.

Prévu pour ouvrir l’été dernier, le projet d’usine a pris plusieurs mois de retard en raison de la crise sanitaire mais « LINportant est en très bonne voie pour dépasser largement les objectifs initialement prévus dès 2021, malgré la complexité de la situation actuelle », assure Paul Boyer.

De fait, l’équipe n’a pas chômé et a déjà produit 5 000 tee-shirts sur les 8 500 précommandés. « Les premières commandes sont déjà parties. Les livraisons s’étaleront de novembre à décembre pour les derniers » confirme Morgane Ermeneux.

La Normandie conforte avec LINportant sa position de leader de la production de lin textile mondial. Le projet permettra à la fois de relocaliser une unité de production industrielle de textile sur le territoire, mais aussi d’accompagner l’accélération de la conversion à l’agriculture biologique des bassins liniers.

*À noter : Une présentation du projet est organisée en live, ce vendredi 17 novembre à 12 H avec Paul Boyer et les experts de la plateforme Tudigo (sur inscription).

Le projet de LINportant permettra à la fois de relocaliser une unité de production industrielle de textile sur le territoire, mais aussi d’accompagner l’accélération de la conversion à l’agriculture biologique des bassins liniers.
Le projet de LINportant permettra à la fois de relocaliser une unité de production industrielle de textile sur le territoire, mais aussi d’accompagner l’accélération de la conversion à l’agriculture biologique des bassins liniers. — Photo : © DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail