Rouen

Finance

La Filature, nouvel immeuble totem de la Matmut

Par Sébastien Colle, le 04 décembre 2017

Après deux ans de travaux, l'immeuble de La Filature est fin prêt à accueillir les salariés de Cardif IARD.

Après deux ans de travaux, le nouvel immeuble de la Matmut offre 17.500 m2 de bureaux et une performance énergétique labellisée Passivhauss.
Après deux ans de travaux, le nouvel immeuble de la Matmut offre 17.500 m2 de bureaux et une performance énergétique labellisée Passivhauss. — Photo : Arnaud Bertereau/Agence Mona

Transparence, lumière, performance énergétique… Construit en face du siège social de l’assureur rouennais, l’immeuble de La Filature est un nouvel ensemble de bureaux emblématique pour le groupe Matmut. Livrés après deux ans de travaux et pour un coût de 45 millions d’euros (HT), les 17 500 m2 du bâtiment accueillent les salariés de Cardif IARD, la structure commune créée par les groupes Matmut et BNP Paribas. Détenue à 66% par BNP Paribas Cardif et à 34% par la Matmut, cette nouvelle entité est spécialisée en assurances dommages et démarra son activité au premier trimestre 2018. Auto, habitation, assistance… L'offre de lancement de Cardif IARD sera proposée à la clientèle (banque de détail) des particuliers, professionnels et associations de BNP Paribas. « C'est un projet ambitieux dont l'objectif est d'atteindre un chiffre d'affaires de 425 millions d'euros d'ici 2022 », avait souligné Nicolas Gomart, directeur général de la Matmut lors de la présentation du projet. La production annuelle de la nouvelle entité commune devrait avoisinée les 300 000 contrats (La Matmut réalise à elle seule 800 000 contrats par an). « Notre ambition est de faire en sorte qu'avec nos méthodes, CardiF IARD obtienne un taux de résiliation inférieur à celui des concurrents bancassureurs », selon le directeur général.

Innovations technologiques

Réalisation du cabinet d’architecture Artefact (Rouen), La Filature affiche des façades courbes constituées de triple vitrage équipées d’un filtre solaire destiné à réguler l’énergie thermique apportée par le soleil et à la transformée en énergie infrarouge. Des puits de lumière disposés au cœur de l’ensemble, ainsi que le grand atrium central apportent de la lumière naturelle et assurent le refroidissement naturel du bâtiment. L’immeuble se coiffe également d’une toiture végétale. Des solutions technologiques ont aussi été apportées pour la gestion des éléments de confort (éclairage, ventilation, chauffage, refroidissement) entièrement automatisée. La gestion de l’éclairage des circulations et des plateaux de bureaux est effectuée par un automate qui prend en compte les plages horaires. Enfin, l’entrée de parking affiche le nombre de places disponibles et propose des bornes de recharge pour les véhicules électriques.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition