Manche

Transport

Chéreau met le turbo sur les camions à hydrogène

Par Isabelle Evrard, le 26 avril 2021

Malgré les difficultés liées à la crise du Covid-19, l'entreprise manchoise spécialiste de la carrosserie frigorifique Chéreau bénéficie d'une activité soutenue et affiche un carnet de commandes record. En 2021, l'entreprise parie sur l'hydrogène et produira trois nouveaux véhicules avant une industrialisation annoncée pour 2023.

Chéreau souhaite aller au-delà des seuls véhicules à hydrogène et s'inscrit dans une démarche environnementale globale.
Chéreau souhaite aller au-delà des seuls véhicules à hydrogène et s'inscrit dans une démarche environnementale globale. — Photo : Sylvain Malmouche

Installée depuis les années 50 au cœur de la baie du Mont-Saint-Michel, à Avranches et Ducey, l’entreprise Chéreau, spécialisée dans la carrosserie frigorifique, a traversé la crise sanitaire, avec "seulement" une baisse de 10 % de son chiffre d’affaires pour 190 millions d’euros en 2020, contre 210 en 2019. Avec un carnet de commandes plein, Chéreau cherche à retrouver son rythme de croisière. "Même s’il faut rester prudent car le climat est tendu concernant les approvisionnements", comme le précise Christophe Danton, directeur marketing. Grâce à ce regain d’activité, l’entreprise va recruter une centaine de salariés d’ici fin 2021.

L’innovation, fer de lance de l’entreprise

Au centre de la stratégie de l’entreprise, l’innovation ainsi que des investissements conséquents et réguliers dans de nouveaux outils de production. Ainsi, l’entreprise a consacré 5 millions d’euros pour les investissements en 2020 (contre 4,1 M€ en 2019) et 2,6 millions pour la R & D. " Une nouvelle métallerie devrait bientôt sortir de terre. Nous avons également investi dans de nouvelles plieuses numériques et des machines à découpe laser. Toute notre chaîne de production est en cours de digitalisation", détaille Christophe Danton qui ajoute : " les clients attendent des innovations concrètes dans les véhicules, telles que la réduction du bruit… "

Damien Destremau, président de Chéreau
Damien Destremau, président de Chéreau - Photo : Chéreau

Une stratégie d’innovation qui a permis à Chéreau de développer une semi-remorque frigorifique à hydrogène. Le projet baptisé " Road " a été lancé en 2016 et vise deux objectifs : la réduction de l’impact environnemental et l’amélioration des conditions d’exploitation (ergonomie et sécurité). "Les nouveautés technologiques apportées par ce prototype concernent l’allégement du châssis, l’aérodynamisme, l’isolation, la production d’énergie propre, et l’optimisation de la gestion des différents équipements électriques", explique le directeur. Une première mondiale qui a été récompensée par trois prix de l’innovation : Green Truck Transport Solution, Prix des Hydrogénies 2019 et le Prix Spécial environnement Joseph Libner, décerné à l’occasion des Innovations Awards lors de Solutrans 2019.

" Nous voulons transformer notre industrie pour en faire un modèle de respect de l'environnement et de performance afin de préparer les prochaines décennies " Damien Destremau, Président de Chéreau.  

Un quart de la production roulera à l’hydrogène d’ici 10 ans

Après, de mars à septembre 2019, des premiers essais sur route réussis, le projet Road franchit une nouvelle étape de son développement avec la conception de trois nouveaux véhicules à hydrogène dès fin 2021 pour une l’industrialisation prévue d’ici 2023. Dans cette optique, Chéreau a signé un partenariat avec un concepteur de générateurs électriques à hydrogène, pour la fourniture des systèmes à piles combustible de sa gamme hydrogène. Au-delà de la pile à combustible, ce partenariat technique inclut le pilotage de la production du froid et la mise à disposition de l’énergie pour tous les autres éléments de la semi-remorque (hayon, rideau d’air, feux de travail, télématique…)
 "D’ici à dix ans, 25 % de la production de l’entreprise sera constituée de véhicules à hydrogène, une proportion qui pourrait rapidement augmenter en fonction de la vitesse de déploiement du réseau d’approvisionnement en hydrogène" assure Damien Destremau, Président de Chéreau.

Une démarche environnementale globale

Mais l’entreprise souhaite aller au-delà des seuls véhicules à hydrogène. Le projet s’inscrit dans une démarche environnementale globale. En effet, Chéreau travaille en parallèle sur la frugalité énergétique des véhicules avec l’isolation VIP (sous-vide) qui permet une diminution jusqu’à 25 % du temps de fonctionnement des groupes frigorifiques, mais aussi sur la réduction du poids. " L’opportunité nous est offerte, grâce au soutien de l’État, à travers le plan national hydrogène et le plan de relance, de transformer profondément notre industrie pour en faire un modèle de respect de l’environnement et de performance afin de préparer les prochaines décennies " souligne Damien Destremau.

Confirmant son engagement dans la filière hydrogène, Chéreau a signé un partenariat de trois ans en tant que supporter officiel d’Energy Observer, le premier bateau hydrogène autour du monde. Pour l’entreprise, Energy Observer est "un magnifique exemple et une source d’inspiration qui témoigne que la transition énergétique est possible lorsqu’elle est animée par une volonté forte d’innovation verte et un sens aigu de la responsabilité environnementale."

Transformer la chaîne logistique du froid

Camion frigorifique Chéreau Mont Saint-Michel
Camion frigorifique Chéreau Mont Saint-Michel - Photo : Chéreau

Membre de France Hydrogène (ex-Association française pour l’hydrogène et les piles à combustible), Chéreau participe également à différents projets de mise en place de la filière en apportant son soutien à des projets d’implantation de stations à hydrogène sur le territoire. Via son projet H2Coldchain, l’entreprise ambitionne de transformer la chaîne logistique du froid, aujourd’hui encore largement basée sur le diesel, par une chaîne entièrement décarbonée utilisant de l’hydrogène vert. Pour répondre à l’absence de station et à l’autonomie limitée des premiers camions à hydrogène, H2Coldchain propose d’intégrer une station de production et de distribution sur chaque site industriel de la chaîne logistique du froid. "Nous sommes déjà fortement engagés dans la transition énergétique. Mais ce n’est pas suffisant. Nous devons encore accélérer et fédérer, car si nous voulons que le monde change, nous devons être plus nombreux à nous engager ", souligne Damien Destremau, qui lance un appel aux industriels de l’agroalimentaire et de la pharmacie, transporteurs sous température dirigée, distributeurs, à le rejoindre dans cette aventure. "Décarbonons totalement ensemble notre filière d’ici à 2030 ! C’est possible, les technologies sont prêtes."

Chéreau souhaite aller au-delà des seuls véhicules à hydrogène et s'inscrit dans une démarche environnementale globale.
Chéreau souhaite aller au-delà des seuls véhicules à hydrogène et s'inscrit dans une démarche environnementale globale. — Photo : Sylvain Malmouche

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail