Industries du transport

Création d'entreprise

Interview Charles de Donder : "La marque Yxelon mise sur un vélomobile doté d'une transmission digitale"

Entretien avec Charles de Donder, fondateur de Yxelon Industries

Propos recueillis par Isabelle Evrard - 22 novembre 2023

Après deux années à la direction de The Cycle concept Factory, start-up industrielle qui développe un projet de vélomobile polyvalente, Charles de Donder lance sa propre start-up Yxelon Industries : l'entreprise, à la fois basée au Mans et en Normandie, développera un vélomobile doté d'une transmission digitale, ainsi qu'une gamme dédiée aux articles de mode et d'accessoires.

Charles de Donder, fondateur de Yxelon Industries: "J'ai créé une entreprise qui me ressemble davantage et qui correspond réellement à mes convictions."
Charles de Donder, fondateur de Yxelon Industries: "J'ai créé une entreprise qui me ressemble davantage et qui correspond réellement à mes convictions." — Photo : DR

En 2021, vous avez accepté la proposition du groupe Carl d’être le directeur général de sa filiale The cycle concept factory pour travailler sur un projet de vélomobile polyvalente. Où le projet en est-il aujourd’hui ?

Le projet a évolué. Quand j’ai pris mes fonctions à la tête de The cycle concept factory, filiale du groupe Carl, spécialiste de l’ingénierie des matériaux composite à Alençon, mon ambition était de développer une vélomobile qui serait à la fois performante et utilitaire pour un usage quotidien. Au terme du développement du projet, l’idée était de s’associer avec le groupe Carl, actionnaire de la filiale que je dirigeais, pour développer mes  projets à travers ma propre marque. Mais les choses ne se sont pas passées comme on l’imaginait d’un côté comme de l’autre, et nous avions une vision divergente sur un certain nombre de points. Le groupe Carl affichait une vision de vélomobile très haut de gamme, donc relativement coûteuse, et peu accessible financièrement. J’ai donc quitté mes fonctions de directeur général au terme de ma mission, et créé Yxelon Industries, une entreprise qui me ressemble davantage et qui correspond réellement à mes convictions.

Comment prévoyez-vous de structurer vos activités autour de votre marque Yxelon ?

La marque Yxelon existera à travers Yxelon Industries, qui aura pour missions d'assurer les fonctions support et de structurer les ressources, de définir et piloter la stratégie et le développement des domaines d'activité de la marque. Elle sera divisée en deux branches : Yxelon Mobility, basée au Mans, sera dédiée à la mobilité, avec en ligne de mire, le développement de vélomobiles zéro émission. Mon objectif à terme est de démontrer qu’une transition écologique à travers un mode de vie plus durable et responsable est possible, sans pour autant renier les avancées techniques et technologiques en revenant à l’âge de pierre !
La deuxième branche, Yxelon Style, basée en Normandie, ancrée dans la slow-fashion, sera chargée de la confection et du développement d'une gamme de mode et accessoires défendant des valeurs d'inclusivité sociales en travaillant avec des ateliers français de réinsertion. Cette branche sera basée en Normandie.

En quoi Yxelon Industries est-elle innovante ?

Yxelon Mobility va développer des vélomobiles dotés de transmission digitale, une technologie de rupture qui repose sur l'électronique, avec notamment un pédalier doté de génératrices, sans chaîne, et un ou plusieurs moteurs électriques pour faire avancer le véhicule. La force motrice principale reste musculaire. Nos vélomobiles regrouperont à la fois low-tech et high-tech pour que les coûts d'usage et d'entretien soient les plus bas possibles, s'ajoutant à l'absence de permis et d'assurance obligatoires et de carburant. La technologie de transmission digitale étant assez complexe, il faut compter au moins 4 ans et une équipe d'au moins 5 ingénieurs, pour donner vie à cette innovation. C'est pourquoi je suis accompagné par Le Mans Innovation dans le développement de mon projet.

Quelles sont les étapes de votre développement ?

Yxelon Style démarrera en novembre 2023, avec le lancement en précommande du modèle hexagone, un t-shirt confectionné à 90 % en France, en coton bio 100 % et brodé dans un atelier de réinsertion d'Alençon. Les recettes seront principalement réinvesties dans le financement de la recherche et de l'innovation de la branche mobilité. La commercialisation est prévue au premier trimestre 2024, nous sommes d'ailleurs en recherche de revendeurs, en priorité en Normandie, en Île-de-France et en Pays de la Loire. Yxelon Mobility pourrait démarrer au 3e trimestre 2024 : je suis en discussion avec des partenaires américains pour l'approvisionnement de pièces de fabrication du premier modèle de la branche, la Yxelon Speedster, une vélomobile dédiée aux acteurs du tourisme voulant offrir de mobilité ludique et décarbonée pour leur clientèle.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition