Conscience Robotics, Greenoco, YesYes, GreenBig, Arterya… Les start-up à suivre en Normandie en 2023
# Industrie # Innovation

Conscience Robotics, Greenoco, YesYes, GreenBig, Arterya… Les start-up à suivre en Normandie en 2023

S'abonner

En cette année 2023 qui démarre, plusieurs secteurs d’activité ont le vent en poupe : la santé, l’environnement, la mobilité. Autant de domaines qui séduisent les start-up normandes, promptes à développer des solutions innovantes répondant à une volonté de mieux respecter la planète.

Le robot de Conscience Robotics sera commercialisé en 2023 — Photo : Isabelle Evrard

- Conscience Robotics lance son premier robot de télémédecine

Fondée en 2018 par Iliès Zaoui, la start-up Conscience Robotics (19 salariés à Hérouville Saint-Clair) a mis au point un robot de télémédecine. En test pendant un an à la clinique Saint-Martin de Caen, le robot appelé « Médian » est opérationnel depuis le 23 septembre 2022 au sein de l’établissement. Le projet est le fruit d’un partenariat collectif entre la start-up, les ingénieurs d’Orange Innovation Caen et le docteur Francis Faroy, chirurgien vasculaire et président de la commission médicale Hôpital privé Saint-Martin de Caen. À terme, le robot Médian équipé d’un « bras » pourra réaliser, à distance, un examen stéthoscopique sur le patient. D’une valeur moyenne de 30 000 euros à l’achat, le robot de Conscience Robotics sera commercialisé en 2023. La start-up espère doubler son chiffre d’affaires et atteindre les 600 000 euros.

- Greenoco mesure l’empreinte carbone des sites web des entreprises

Greenoco a développé un algorithme qui permet aux entreprises de prendre conscience de leur empreinte carbone numérique — Photo : Greenoco

La start-up Greenoco, créée par Mathieu Cottard, a développé un algorithme qui permet aux entreprises de prendre conscience de leur empreinte carbone numérique et de la réduire en suivant ses préconisations. Hébergée au sein de la Cité numérique du Havre dans le cadre de l’association LH French Tech, Greenoco est déjà parvenue à lever 150 000 euros, mais ne compte pas s’arrêter là : elle prépare une levée de fonds d’un montant de 500 000 euros à 1,5 million d’euros pour passer à l’international et développer la partie marketing. L’entreprise havraise envisage de développer encore sa plateforme et de nouvelles fonctionnalités, en agissant cette fois sur la taille des e-mails, renforcer son algorithme et le traduire en plusieurs langues. Prochain challenge : s’atteler aux cryptomonnaies, « une catastrophe mondiale pour l’empreinte carbone » selon Mathieu Cottard.

- FeelObject élabore des plans en 3D tactiles pour pallier le handicap visuel

FeelObject permet aux personnes malvoyantes de percevoir l’organisation de l’intérieur d’un bâtiment grâce au toucher et à l’ouïe — Photo : Feelobject

Créée en 2015 par Céline Favy-Huin et Sylvain Hui, FeelObject, spécialisée dans la sous-traitance en matière d’impression 3D professionnelle pour le secteur industriel, a décidé en 2017 de créer un pôle dédié à l’innovation autour du handicap visuel. La start-up commercialise aujourd’hui un produit baptisé « Virtuoz », un plan qui permet aux personnes malvoyantes de percevoir l’organisation de l’intérieur d’un bâtiment grâce au toucher et à l’ouïe. La start-up prépare une levée de fonds qui devrait permettre de donner un coup d’accélérateur aux ambitions de la jeune entreprise, avec en ligne de mire les Jeux olympiques et paralympiques de 2024. Objectif : permettre aux malvoyants ou non-voyants d’appréhender facilement l’environnement dans lequel ils seront appelés à se mouvoir lors de la compétition.

- YesYes se déploie au sein des enseignes Casino

Après avoir lancé son premier concept-store début 2022, la start-up YesYes (plus de 25 collaborateurs - 5 M€ de CA en 2021- siège à Caen), spécialiste des smartphones reconditionnés, renforce sa stratégie de proximité et se déploie au sein des Enseignes Casino. Le déploiement des corners (espace sous enseigne) est prévu sur 2023. Créée en avril 2018 par David Mignot et Christophe Perrin, YesYes offre un service en ligne et en direct d’achat/vente de produits électroniques (smartphones, consoles de jeux, iPad et MacBook) reconditionnés après contrôle et certification technique.

- Hipli se lance à l’international

Hipli, start-up havraise qui déploie une solution servicielle de colis postal réemployable pour l’e-commerce, démarre son développement international par un partenariat avec l’opérateur postal et de logistique d’e-commerce belge, bpost. Pour créer un circuit logistique local, Hipli lance un partenariat avec un des entrepôts de bpost (situé à Jemelle) et ETA 123, un atelier protégé situé à Beauraing. Torfs, la chaîne belge de magasins de chaussures, est la première à proposer à ses clients une livraison de ses produits en colis réutilisables Hipli. A.S Adventure, Juttu et d’autres marques implantées en Belgique doivent rejoindre la start-up normande du colis réutilisable.

- GreenBig veut s’ouvrir à une dizaine de pays en 2023

La start-up rouennaise GreenBig, qui a développé une machine de tri et de recyclage de bouteilles en plastique, baptisée b : bot, a clôturé en juin 2021, une levée de fonds de 6 millions d’euros qui réunit les anciens actionnaires et deux nouveaux actionnaires, le groupe Stard et le fond Colam Impact pour accompagner la production industrielle et le déploiement des machines.

Un développement qui a permis à Green Big de voir passer le nombre de ses collaborateurs de 4 à 30 personnes et son chiffre d’affaires de 800 000 euros en 2020 à 4 millions en 2021 et plus de 10 millions d’euros en 2022. La start-up envisage une prochaine levée de fonds pour accélérer son développement à l’international et s’ouvrir à une dizaine de pays en 2023.

- RMAN Sync lève des fonds pour se développer à l’international

RMAN Sync veut se développer à l’international — Photo : Isabelle Evrard

Créée en septembre 2019 à Caen par Renaud Delcoigne, Marc Malmaison, Antoine Morace, et Nina Talbot, RMAN Sync est une start-up qui développe un SRM (Supplier Relationship Management, logiciel de relation avec les fournisseurs, NDLR) à destination des entreprises de la fabrication et de la distribution des matériaux de construction. Après une première levée de fonds de 350 000 euros en 2021, l’entreprise prépare un nouveau tour de table d’au moins deux millions d’euros, afin de recruter de nouveaux collaborateurs et se développer à l’international, à commencer par l’Amérique du Nord puis l’Asie. La start-up souhaite multiplier son chiffre d’affaires (non communiqué) par deux tous les ans pendant cinq ans et devenir le numéro 1 mondial de son domaine d’application d’ici 2028.

- Arterya prépare l’industrialisation de son bracelet connecté

Arterya, start-up caennaise fondée en août 2020 par Lucile Derly et Nicodème Pellier, a bouclé sa 2e levée de fonds à hauteur d’un million d’euros auprès d’investisseurs privés et via une dette Bpifrance en juin 2022. L’entreprise a mis au point un dispositif médical, sous forme de bracelet connecté baptisé « Blood’Up », qui permet de réaliser plus facilement un prélèvement sanguin au niveau de l’artère radiale, opération appelée communément « gaz du sang ». La nouvelle levée de fonds permettra d’acheter le matériel nécessaire à la production du bracelet connecté. L’entreprise est actuellement en phase de pré-industrialisation au sein du Tech’Up Corner de Selha Group a Eu (Seine-Maritime), un accélérateur industriel destiné à accompagner les start-up dans la concrétisation de leurs projets. « Blood’Up » est soutenu par une communauté de soignants ainsi que des CHU : il sera sur le marché français fin 2023 et à l’international en 2025.

- La Pâtisserie Numérique prépare une levée de fonds de 10 millions d’euros

La Pâtisserie numérique a mis au point une imprimante 3D culinaire — Photo : La Pâtisserie Numérique

La Pâtisserie Numérique, start-up cofondée par Marine Coré-Baillais, Maxime Legendre et Catherine Chapoy, a pris ses quartiers au sein de La Pépinière/Hub 4.0 de Louviers en octobre 2022. L’entreprise a mis au point une imprimante 3D culinaire, capable de réaliser des structures comestibles en trois dimensions à partir de nourriture et ce, sans aucun ajout d’additif. Pour lancer son projet, la start-up a bénéficié d’une première levée de fonds de 850 000 euros en décembre 2021, à laquelle ont participé Normandie Participations et plusieurs Business Angels (dont plusieurs pâtissiers). Les premières unités construites dans l’atelier ont d’abord été testées dans des boulangeries artisanales, des CFA, des hôtels, des restaurants gastronomiques… « Les premières commercialisations pourront intervenir début 2023 », espère Marine Coré-Baillais. La start-up prépare une nouvelle levée de fonds de dix millions d’euros pour démarrer l’industrialisation de ses machines. À la clé : soixante-quinze emplois sur le site de Louviers.

- Yxelon développe la vélomobile du futur

La vélomobile Yxelon fonctionne à la force des jambes, en pédalant — Photo : Groupe Carl

The Cycle Concept Factory (Yxelon), filiale du Groupe Carl spécialisé dans l’ingénierie des matériaux composites haute performance à destination du secteur automobile et de l’aéronautique (Orne), a mis au point un Engin de Déplacement Personnel (EDP) initialement destiné à la performance et au cyclovoyage, une alternative à l’automobile dans les zones urbaines et périurbaines. « Nous avons construit dans un premier temps une monocoque autoportante en fibres 100 % carbone, puis le train roulant. La vélomobile, un trike caréné de 220 cm de long, 75 cm de large et 80 cm de hauteur, fonctionne à la force des jambes, en pédalant », explique Charles de Donder à la tête de la start-up. L’engin, à une seule place, est très aérodynamique puisque le conducteur est en position semi-couchée. Objectif : rendre la vélomobile utilisable au quotidien et accompagner les collectivités qui veulent décarboner la mobilité. La vélomobile pourra circuler sur les mêmes routes qu’un vélo. Dans la dernière ligne droite de la R & D, l’entreprise est à la recherche de nouveaux partenaires pour la commercialisation de son vélo nouvelle génération et vise, à terme, le marché européen puis international.

Normandie Calvados Caen Eure Orne Le Havre Rouen # Industrie # Agroalimentaire # Automobile # Services # Transport # Santé # Innovation # Levée de fonds