En bref

  • Lille

    Ressources humaines

    Keycoopt prévoit 24 recrutements en 2018

    13 mars 2018

    La société lilloise Keycoopt, qui développe des solutions pour le recrutement par cooptation, annonce 24 recrutements cette année. Fondée en 2012 par Antoine Perruchot, la PME a déjà augmenté son effectif de 50 % en 2017. Les profils recherchés sont des business developpers en France et à l'étranger, un graphiste, un rédacteur, un responsable événementiel et des développeurs. D'autres annonces seront publiées dans le courant de l'année. Keycoopt compte 30 salariés, pour un CA qui a franchi la barre des 1 M€ en 2017.

  • Lille

    Services

    61 emplois menacés chez Kallisté

    19 juin 2018

    61 salariés seraient menacés de licenciement chez Kallisté (15 M€ de CA 2016), à Tourcoing, selon nos confrères de Nord Éclair. L'entreprise, spécialisée dans le mailing et l'envoi de publicité papier, née de la fusion entre Diam, l'ancienne filiale de routage de la Redoute, et celle des 3 Suisses, Taylormail, est une filiale du groupe d'imprimerie Prenant. Comptant au départ 200 salariés, l'entreprise est confrontée à des difficultés ayant mené à un PSE, alors que sa société sœur Taylormail, basée en Belgique, s'est déclarée en faillite en avril.

  • Lille

    Services

    La start-up Ma Place en Crèche s'implante à Lille

    19 juin 2018

    La start-up parisienne Ma Place en Crèche s'apprête à ouvrir un bureau à Lille. Ma Place en crèche se charge de réserver des places dans des crèches privées, municipales ou associatives pour le compte des entreprises qui en ont besoin pour leurs salariés. La start-up peut aussi être mandatée par un salarié pour qu'elle lui trouve une place dans une crèche proche de son domicile. Créé à Paris en 2010, le service Ma Place en crèche s'est depuis lancé à Lyon. En cette veille d'été, la start-up ouvre des bureaux simultanément à Marseille, Bordeaux et Lille, où elle était particulièrement sollicitée, selon un communiqué.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement
  • France

    Politique

    Les Français plutôt favorables aux mesures de la loi Pacte

    19 juin 2018

    Ce que les Français plébiscitent dans le projet de loi Pacte présenté le 18 juin par le ministre de l'Economie, c'est avant tout... les mesures qui les concerne directement. Près de 90 % des sondés estiment qu'il est prioritaire ou important d'encourager le développement d'accords d'intéressement dans les entreprises de moins de 250 salariés (86 % souhaitent la mise en place de l'épargne salariale dans les entreprises de moins de 50 salariés), selon un sondage OpinionWay/Comdata Group pour Les Echos. 56 % soutiennent la suppression du seuil des 20 salariés.

    Sur le même sujet