Lille

Marketing

Interview Sylvain Taillard : « En Asie, Piks Design va capitaliser sur la culture française »

Entretien avec Sylvain Taillard, dirigeant de Piks Design

Propos recueillis par Elodie Soury-Lavergne - 22 février 2019

L'agence lilloise de conseil en innovation et design produit Piks Design joue la carte de la culture française en Asie. L'un de ses dirigeants, Sylvain Taillard, s'est installé à Hong Kong il y a deux mois avec l'objectif d'y développer son business.

L'équipe lilloise de l'agence Piks Design
L'équipe lilloise de l'agence Piks Design — Photo : Vincent Cordelette

Qu’est-ce qui vous a incité à vous installer en Asie avec votre agence Piks Design ?

Sylvain Taillard : Tout est parti d’une opportunité. Ma femme a eu un contrat d’expatriation et j’ai décidé de la suivre : c’était l’occasion de donner une dimension internationale à Piks Design, qui s’est spécialisée dans le design produit en 2013. Hong Kong représente un énorme bassin de consommation. Cette zone est aussi à la pointe en matière de nouvelles technologies : cela va nous permettre de trouver de nouvelles sources d’inspiration. Je démarre seul cette aventure, dans un espace de coworking, mais l’objectif est d’y installer une équipe de cinq personnes dans les années à venir. Je pense que c’était le bon moment pour tenter ce genre d’expérience : l’agence existe depuis 13 ans, elle est stable et mature. À Lille, nous réalisons un chiffre d’affaires de 600 000 € avec six personnes à plein temps. L’objectif est de doubler les revenus ces prochaines années.

Comment comptez-vous faire la différence sur ce nouveau marché ?

S. T. : J’ai conscience que personne ne nous attend. Il y a déjà beaucoup d’agences de design sur place. Pour faire la différence, nous allons capitaliser sur la dimension "culture française". Elle présente un véritable attrait pour les Chinois, qui en ont une bonne image. C’est ce qui fera la différence entre nous et une agence chinoise ou d’une autre nationalité.

Par ailleurs, la simple production de masse s’essouffle en Chine. On sent qu’ils ont besoin à présent de créer de la valeur autour des produits, à travers une démarche design. Ils cherchent à se focaliser davantage sur l’usage, l’expérience utilisateur, la notion de marque… Nous avons donc des atouts pour conquérir des clients chinois et nous avons déjà de premières sollicitations, du côté de Shenzhen. Nous menons aussi des discussions avec les filiales locales de nos clients, comme Legrand ou Decathlon.

Pour la suite de votre développement, misez-vous sur Lille Capitale Mondiale du Design en 2020 ?

S. T. : Pour le moment, il n’y a encore rien de très concret, mais c’est une belle opportunité pour Piks Design. Grâce à Lille Capitale Mondiale du Design en 2020, nous sentons s’opérer une prise de conscience au sein des collectivités et des entreprises par rapport au design. Il y a un vrai travail d’évangélisation qui va être fait auprès des entreprises et cela fait forcément du bien à notre activité. Nous travaillons déjà avec des clients très variés, depuis la PME régionale jusqu’au grand groupe comme Orange, Coca-Cola ou la SNCF… Nous les accompagnons soit de manière opérationnelle, sur du design de produits, soit sur du design thinking, c’est-à-dire sur la vision stratégique du design de marque.

L'équipe lilloise de l'agence Piks Design
L'équipe lilloise de l'agence Piks Design — Photo : Vincent Cordelette