Services

Deliveroo s'apprête à implanter son nouveau concept à Lille

Par Jeanne Magnien, le 29 novembre 2017

Lancé il y a deux ans en France, le service de livraison de repas par des coursiers à vélo a depuis fait florès, à Lille comme ailleurs. Ville importante pour le groupe anglais, la capitale des Flandres devrait faire partie des sites pilotes pour le lancement d'un nouveau concept. 

Créé en 2013 en Angleterre, et implanté en 2015 en France, Deliveroo est partenaire de 85 restaurants dans la région lilloise, où le groupe fait travailler 300 livreurs en auto-entreprise. — Photo : Mikael Buck/Deliveroo

Depuis son lancement en août 2015 à Paris, puis Lille et Lyon, Deliveroo s'est implanté dans 25 villes françaises. Ce groupe originaire de Manchester continue d'étendre son réseau au rythme d'une ville par mois. Il est aujourd'hui implanté dans huit pays européens et la France est son deuxième marché.

85 restaurants à Lille  

Lille reste une pierre angulaire dans le développement de l'entreprise, souligne Hugues Decosse, le directeur général de Deliveroo en France. "Dès le début, l'activité a été très forte à Lille, sans doute parce que c'est une ville très étudiante - nos coursiers, qui sont auto-entrepreneurs, sont à 80% des étudiants, et nous comptons 300 livreurs à Lille. Mais l'accueil a été très bon également du côté des restaurateurs. Actuellement, nous travaillons avec 85 restaurants, dont 75 à 80% sont en exclusivité avec nous."

Clientèle complémentaire 

Synonyme d'une clientèle différente, et d'une autre répartitions de l'affluence sur la semaine, la collaboration avec Deliveroo amène "10 à 30% de chiffre d'affaires additionnel", pour les restaurants, assure Hugues Decosse. "Dans un contexte difficile pour les restaurateurs, qui ont connu un vrai trou d'air en 2014, le recours à la livraison peut permettre d'agrandir la zone de chalandise et de trouver de nouveaux clients, qui peut-être n'auraient jamais poussé la porte du restaurant. On constate que la clientèle que nous apportons via notre site est très différente, et complémentaire, de celle qui vient régulièrement dans les lieux avec lesquels nous sommes partenaires. La majorité des restaurateurs sont emballés, et on en a vu beaucoup modifier leurs jours d'ouverture pour ouvrir par exemple, au moins la cuisine, le dimanche, qui est le pic d'activité chez nous." 

Nouveau concept en 2018

Pour continuer à nourrir sa croissance, qui s'affiche à plus de 200%, Deliveroo s'apprête à lancer un nouveau concept. Dans des zones où les restaurants sont peu présents, le groupe prévoit d'implanter des cuisines centrales, mutualisées entre plusieurs restaurants. L'essentiel de l'investissement sera porté par Deliveroo, les restaurateurs n'ayant qu'à fournir le personnel formé pour réaliser leur menu, entièrement destiné à la livraison à domicile ou au bureau.

En France, les deux premières cuisines de ce type seront implantées en région parisienne, et dans la métropole lilloise, en 2018. "Les objectifs de ce nouveau concept sont vraiment multiples : il peut s'agir, pour un restaurateur, de tester une zone de chalandise pour préparer une éventuelle nouvelle implantation. Ou de trouver une nouvelle clientèle en s'implantant, le midi, sur une zone de bureaux, par exemple. Enfin, on peut imaginer de faire voyager les concepts, en permettant à un très bon restaurant de Strasbourg, ou même de Milan, de s'installer dans notre cuisine de Lille ou de Paris, et inversement", détaille Hugues Decosse. 

Deliveroo, qui ne communique pas son chiffre d'affaires, emploie 111 personnes en France et collabore avec 7500 livreurs indépendants. En tout, le service existe dans 25 villes françaises et a noué des partenariats avec 3300 restaurants. 

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture