Aix-en-Provence

Biens de consommation

Babyzen vise l'international pour ses poussettes Yoyo

Par Didier Gazanhes, le 01 février 2018

L'entreprise aixoise Babyzen conçoit et commercialise la poussette à succès Yoyo. Le 31 janvier, elle a été reçu le Prix Image Entreprise Méditerranée dans la catégorie développement. Si elle aime à rappeler son ancrage français, Babyzen envisage d'ouvrir un réseau de boutiques en propre dans une dizaine de grandes villes en Europe.

Julien et Claire Chaudeurge, respectivement co-fondateur et directrice adjointe de Babyzen, ont été primés lors de la 7e édition du Prix Image Entreprise Méditerranée. — Photo : Yellow Studio/Christine Criscuolo

Ils ont imaginé depuis Aix-en-Provence la poussette la plus prisée du moment. Julien Chaudeurge, qui dirige l’entreprise Babyzen avec son épouse Claire (47,5 millions d'euros de chiffre d'affaires ; 36 salariés en France et à Hong Kong) conçoit et commercialise la poussette Yoyo, la seule poussette à pouvoir être enregistré comme bagage cabine dans les avions et à avoir été homologuée par Air France.

Une première boutique française à Paris

« Nous avons conçu la Yoyo pour des parents citadins. La poussette est un outil qui a toujours été pensé uniquement pour l’enfant, nous avons voulu également prendre en compte le bien-être des parents. C’est un élément important, qui jusque là avait été négligé », soulignent les deux dirigeants.

La première version de la poussette de la marque est sortie en 2009. « Nous avons tout autofinancé jusqu’en 2012. À partir de cette date nous avons commencé à nous positionner sur les marchés export : Bénélux, Suisse, République Tchèque et Hong Kong où nous étions implantés pour la fabrication. Nous avons tout d’abord misé sur des implantations dans les grandes capitales », rappelle Julien Chaudeurge, dont la poussette est aujourd’hui présente dans 82 pays et a gagné les villes secondaires. Près de 2 700 boutiques dans le monde présentent la Yoyo et, depuis six mois, la marque possède même une boutique en propre de 38 m² à Paris. Un investissement de 400 000 euros.

Jean Dujardin et Kim Kardashian comme égéries

« Grâce à notre système de présentation des poussettes pliées, nous pouvons nous contenter de petits espaces de vente très bien placés. Ce magasin joue le rôle de showroom et permet de montrer que l’on est Français. C’est très important en termes d’image. Nous avons notamment beaucoup de retour sur des blogs. » Les dirigeants envisagent de développer un mini réseau de boutiques en propre dans une dizaine de grandes villes dans le monde. La seconde boutique devrait ouvrir à Hong Kong et, ensuite, Londres ou New York seraient dans les cartons. Depuis le début de l’aventure de Babyzen, près de 600 000 Yoyos ont été vendues.

Afin d’intensifier la communication sur la marque, les dirigeants ont également misé sur les peoples. « Une poussette, c’est un objet qui touche à l’affectif. Nous avons choisi d’en offrir à des vedettes, à des présentatrices télé… Les choses se sont enchaînées rapidement. Les acteurs français Léa Seydoux, Marion Cotillard et Jean Dujardin, ou encore l'Américaine Kim Kardashian ont été photographiés avec notre Yoyo », se félicite Claire Chaudeurge.

Julien et Claire Chaudeurge, respectivement co-fondateur et directrice adjointe de Babyzen, ont été primés lors de la 7e édition du Prix Image Entreprise Méditerranée. — Photo : Yellow Studio/Christine Criscuolo

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture