Mayenne

Industrie

Artech devrait se doter d'une nouvelle usine en Mayenne

Par Olivier Hamard, le 26 avril 2019

L’entreprise de chaudronnerie industrielle Artech, à Meslay-du-Maine (Mayenne), filiale du groupe angevin Dis, veut s’ouvrir des plus larges horizons et envisage de s’installer sur un nouveau site en 2021.

L'entreprise de chaudronnerie Artech, à Meslay-du-Maine, emploie 45 personnes et devrait déménager fin 2021 sur un nouveau site.
L'entreprise de chaudronnerie Artech, à Meslay-du-Maine, emploie 45 personnes et devrait déménager fin 2021 sur un nouveau site. — Photo : Artech

En reprenant en 2015 à ses deux fondateurs la société Artech de Meslay-du-Maine (53), Patrick Bouchard venait ajouter aux activités du groupe angevin Dis qu’il a créé la chaudronnerie, spécialité de l’entreprise mayennaise. Depuis trois ans, l’entreprise s’est restructurée, est passée de 33 à 45 salariés et s’est inscrite dans un plan de progrès et de croissance, qui devrait déboucher sur l’installation fin 2021 dans un nouveau site.

600 000 € d’investissement en 2018

Un terrain est déjà identifié et des contacts ont été pris avec la collectivité, pour qu’Artech s’installe dans un bâtiment de 4 500 m2, contre 3 200 actuellement. La mutation entamée de l’entreprise va se poursuivre, et ce déménagement ne sera qu’un élément de cette évolution. « Nous nous sommes déjà structurés pour une organisation plus mature, précise Patrick Bouchard. Nous avons formé des salariés sur de nouvelles compétences, avons aussi renouvelé du matériel et investi dans l’outil industriel, comme l’an passé 600 000 € dans un centre de poinçonnage automatisé. Le prochain enjeu sera donc immobilier. » Le bâtiment d’Artech a déjà été agrandi deux fois et l’entreprise, qui a augmenté ses activités et a réalisé 4,5 M€ de chiffre d’affaires l’an passé, risque rapidement de se trouver à l’étroit. « L’idée est donc d’améliorer les conditions de travail et d’optimiser les flux dans une perspective de développement, prévoit le dirigeant. Un nouveau site est aussi le moyen d’attirer de nouvelles ressources et d’augmenter notre attractivité. »

« Nous serons dans l’usine du futur »

Avant de déménager, l’entreprise, qui réalise 60 % de son chiffre d’affaires en Mayenne et dans les départements limitrophes, principalement en sous-traitance pour l’industrie agroalimentaire, chimique, ferroviaire ou encore le mobilier urbain, veut valider des procédés et des modèles innovants.

Patrick Bouchard est le président du groupe angevin Dis, qui compte 200 personnes pour un CA de 30 M€.
Patrick Bouchard est le président du groupe angevin Dis, qui compte 200 personnes pour un CA de 30 M€. - Photo : Olivier Hamard JDE

« Sans dénaturer le positionnement et l’esprit d’Artech avant son rachat, assure Patrick Bouchard. Nous sommes sur un marché concurrentiel avec une demande élevée, mais nous restons très proactifs et nos clients sont très fidèles. Nous n’allons pas révolutionner l’équipement mais nous serons dans l’usine du futur, connectée, avec l’interface digitale et un meilleur partage de l’information. » Un avant-projet a déjà été réalisé avec un architecte et Artech prévoit la création d’un groupe de travail, sur la base du volontariat, pour collecter les avis des salariés.

Envisageant donc un nouvel outil pour sa filiale Artech, le groupe angevin DIS, basé à Seiches-sur-le-Loir, continue aussi de grandir. Il a élargi son offre et intégré mi-janvier l’entreprise vendéenne de tôlerie fine Bourasseau, aux Epesses. Avec Siam, à Daumeray (49) et Château-Gontier, qui réalise des ensembles complets pour l’industrie électromécanique, et Sa2m, à Seiches, qui transforme des profilés, Dis emploie aujourd’hui environ 200 personnes pour un chiffre d’affaires de 30 M€ et veut continuer de se structurer, en travaillant sur la communication, la mobilité interne, la formation et la synergie commerciale entre ses filiales.

L'entreprise de chaudronnerie Artech, à Meslay-du-Maine, emploie 45 personnes et devrait déménager fin 2021 sur un nouveau site.
L'entreprise de chaudronnerie Artech, à Meslay-du-Maine, emploie 45 personnes et devrait déménager fin 2021 sur un nouveau site. — Photo : Artech

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture