• Moselle

    Énergie

    La centrale au charbon Emile Huchet de Saint-Avold se convertit à l'hydrogène

    21 octobre 2020

    Du charbon à l’hydrogène, la centrale Émile Huchet de Saint-Avold (Moselle) va donc passer le pas. Le propriétaire GazelEnergie (fournisseur de gaz naturel et d’électricité) et Storengy (filiale d’Engie) ont signé un accord de partenariat ce mardi 20 octobre, pour « développer un territoire hydrogène » en vue de la reconversion du site (conformément à la décision de l’État de fermer les quatre dernières usines à charbon françaises d’ici 2022). La première phase de ce projet nommé Emil’Hy, prévoit l’installation d’une production d’hydrogène par électrolyse dès 2023. La seconde étape, déployée en 2025, permettra de pousser la production jusqu’à 100 MW. La construction d’infrastructures associées permettrait de « créer un territoire hydrogène plus vaste allant jusqu’en Allemagne et au Luxembourg (initiative MosaHyc) », expliquent les deux groupes. Par ailleurs, le site de stockage de Storengy à Cerville (Meurthe-et-Moselle) pourrait accueillir le surplus d’hydrogène produit. Enfin, les salariés concernés par la fin du charbon à Saint-Avold « ont vocation à intégrer prioritairement le projet », conclut le communiqué.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos