Nancy

BTP

L’OMh du Grand Nancy sécurise la découpe de la plus grande barre d’immeuble de France

Par Jean-François Michel, le 24 janvier 2023

La Banque des Territoires vient d’apporter un total de 33 millions d’euros au bailleur social OMh, l’Office Métropolitain de l’habitat du Grand Nancy. Une somme qui va contribuer au financement d’un chantier majeur dans le cadre de la requalification du Plateau de Haye.

Le directeur général de l’OMh du Grand Nancy, Jérôme Dal Borgo, présente l’appartement témoin au sein de l’immeuble du Cèdre Bleu.
Le directeur général de l’OMh du Grand Nancy, Jérôme Dal Borgo, présente l’appartement témoin au sein de l’immeuble du Cèdre Bleu. — Photo : Jean-François Michel

Jérôme Dal Borgo, le directeur général de l’OMh, l’Office Métropolitain de l’habitat du Grand Nancy l’assure : "dans une situation financière contrainte, le financement apporté par la Banque des Territoires est une vraie bouffée d’oxygène". Concrètement, la Banque des Territoires, une filiale de la Caisse des dépôts, vient de souscrire pour 5 millions d’euros de titres participatifs émis par le bailleur social. Moyen de financement intermédiaire entre le prêt à long terme et la prise de participation, les titres participatifs "permettent de renforcer l’opérateur et pas l’opération", souligne Kosta Kastrinidis, directeur des prêts de la Banque des Territoires.

En parallèle, la Banque des Territoires a signé trois lettres d’offre, pour un total de 28 millions d’euros de prêts bonifiés "sur ressources Livret A et européenne", pour sécuriser le financement de la réhabilitation totale des barres du Cèdre Bleu et du Tilleul Argenté, soit un programme d’investissement de 70 millions d’euros, en tenant compte des aléas découverts depuis le lancement du chantier. "Nous avons trouvé des fibres d’amiantes dans le plâtre utilisé pour faire les enduits des murs", précise Jérôme Dal Borgo. Surcoût : 8 millions d’euros, liés au désamiantage de l’ensemble.

Mesurant un total de 600 mètres de long, connues pour être les plus longues barres HLM de France, les immeubles du Tilleul Argent et du Cèdre Bleu, bientôt entièrement vidés de leurs habitants, vont être découpés en six morceaux, après leur curage complet et leur désamiantage. Pour alléger cette barrière visuelle et sociale, perceptible depuis la place Stanislas de Nancy, les architectes ont imaginé de percer à deux endroits les barres, puis de ramener la hauteur le long des nouveaux pignons à trois étages, contre 14 sur le reste de l’immeuble.

Changer l’image du quartier

Les futurs appartements des six immeubles pourront revendiquer une étiquette énergétique B, pour un coût par logement compris entre 80 000 et 100 000 €, soit deux fois le prix d’une rénovation classique. Au final, 424 logements seront supprimés, pour en conserver 713, dans une opération qui se veut emblématique de l’ensemble de la requalification du plateau de Haye.

L’OMh du Grand Nancy est en effet engagé dans un programme de 157 millions d’euros de travaux, financés via le nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) du Grand Nancy. Sur le plateau de Haye et le quartier d’Haussonville, la rénovation urbaine engagée prévoit la démolition de 800 logements, la construction de 377 logements nouveaux et la restructuration de 756 logements dont 713 qui vont être réhabilités en site "non occupé".

"Nous allons changer l’image du quartier", assure Jérôme Dal Borgo, qui gère actuellement l’activité du bailleur avec 1 200 logements bloqués, soit "une perte annuelle de 6 millions d’euros", souligne le directeur général. "Très vite, il faudra lancer la commercialisation." Le président de l’OMh, Mathieu Klein, préfère enfiler son costume de maire pour évoquer la nécessité de renforcer "le sentiment d’appartenance" à Nancy des habitants de ce quartier. "Nous avons commencé à travers la deuxième ligne du bus à haut niveau de service, nous allons continuer avec des cheminements piétons", détaille l’élu, qui précise que ce quartier accueillera aussi "la plus grande médiathèque de la Métropole", donnant ainsi une raison très concrète aux habitants de l’ensemble du Grand Nancy de grimper sur le plateau de Haye.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition