Nancy

Activités juridiques et comptables

RSE

Comment le cabinet Filor Avocats a réduit son empreinte environnementale

Par Jean-François Michel, le 29 novembre 2023

En marge des contraintes légales, les dirigeants de Filor Avocats ont engagé leur cabinet dans une démarche éco-responsable depuis plus de dix ans. Une initiative qui a porté ses fruits.

Jean-Emmanuel Kopp, Sophie Ferry et Aline Faucheur-Schiochet, associés au sein du cabinet Filor Avocats, ont lancé leur entreprise dans une démarche éco-responsable.
Jean-Emmanuel Kopp, Sophie Ferry et Aline Faucheur-Schiochet, associés au sein du cabinet Filor Avocats, ont lancé leur entreprise dans une démarche éco-responsable. — Photo : Jean-François Michel

À l’origine, il y avait une "impulsion personnelle" de l’un des avocats du cabinet, Franck Brancaleoni, qui voulait engager Filor Avocats dans une démarche éco-responsable. "Cette conviction personnelle très forte, Franck l’a partagée avec tous les associés du cabinet, qui ont tous suivi et se sont fédérés autour de ce projet", rappelle Sophie Ferry, avocate associée et dirigeante du cabinet Filor Avocats (35 salariés, CA non communiqué), basé à Nancy et spécialisé en droit des sociétés, droit fiscal, droit du travail et droit pénal.

C’est en 2009, hors de toutes obligations légales ou autres contraintes, que les associés de Filor Avocats ont décidé de faire le premier bilan carbone du cabinet. "Le bilan carbone, c’était un support pour la réflexion, un état des lieux. Mais derrière, nous avons voulu en faire quelque chose, et nous avons imaginé toutes les mesures qui en ont découlé", déroule Aline Faucheur-Schiochet, avocate et associée au cabinet Filor Avocats.

Une commission éco-développement est mise en place au sein du cabinet, où toutes les idées visant à réduire l’empreinte environnementale de l’entreprise sont étudiées, même les plus farfelues. Toutes les ampoules ont été changées au profit de LED, le papier utilisé est systématiquement recyclé, tous les appareils électriques disposent de coupe-circuit pour ne pas rester en veille. Pour aller vers le zéro déchet, tous les gobelets en carton et les touillettes ont été supprimés au profit de tasses en porcelaine, et des machines à café en grains ont été installées. Toutes les chasses d’eau des toilettes du bâtiment ont été changées pour minimiser la consommation en eau.

Consommation d’énergie réduite de 34 %

En 2022, à l’occasion d’un audit du bâtiment de 800 m² de Filor Avocats, l’isolation du toit a été refaite, pour éviter les déperditions d’énergie. "Sur la consommation énergétique, nous avons pris des mesures plus draconiennes : nous avons ramené le chauffage de 21 à 19°C dans tous les bureaux, dans tout le bâtiment, en installant des thermostats partout", détaille Aline Faucheur-Schiochet. Une mesure qui a fait grincer des dents parmi les collaborateurs du cabinet, mais qui est aujourd’hui acceptée. "Les mesures écologiques sont toujours un peu coercitives, sinon ça ne fonctionne pas. Parce qu’on n’a pas spécialement envie d’aller à la poubelle jaune, pas spécialement envie de travailler à 19°C, etc.", concède Sophie Ferry.

Plus de dix ans après, les résultats sont là : la consommation d’énergie du cabinet, soit du gaz et de l’électricité, a été réduite de 34 % (pour passer de 222 MWh en 2013 à 146 MWh en 2022). Les kilomètres parcourus en voiture par les collaborateurs de Filor Avocats ont fait l’objet d’un effort particulier.

Réduction des kilomètres parcourus

"Auparavant, l’avion était un moyen de locomotion parmi d’autres. Maintenant, c’est tout à fait exceptionnel. Et nous privilégions le train", détaille Sophie Ferry. Le total de kilomètres parcourus en voiture est passé de 530 000 en 2010, à 380 000 kilomètres en 2013 puis 166 900 kilomètres en 2022.

"Une des mesures dont nous sommes les plus fiers, c’est de participer à des opérations de reboisement en Guinée, grâce à l’ONG nancéienne AKGN", souligne Sophie Ferry. Un investissement permettant de reboiser un total de 140 hectares de sols dénudés.

Début 2024, les collaborateurs de Filor Avocats auront les résultats d’un nouveau bilan carbone. "Au vu de nos efforts, il y a peu de doute que nous ferons mieux que la dernière fois. Pour autant, nous allons continuer à nous améliorer, assure Aline Faucheur-Schiochet. Toutes ces petites mesures du quotidien, mises bout à bout, ont un impact."

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition