Avec la reprise de Sogec, la société d’expertise comptable Orcom s’ancre en Lorraine
# Activités juridiques et comptables # ETI

Avec la reprise de Sogec, la société d’expertise comptable Orcom s’ancre en Lorraine

S'abonner

Basé à Orléans, le cabinet d’expertise comptable, d’audit et de conseil Orcom poursuit son expansion en effectuant deux croissances externes en Lorraine en moins d’un an. Dont la reprise du cabinet Sogec en mai dernier. Après le rachat de CFGS en 2023. L’entreprise met ainsi un premier pied dans le Grand Est et gagne près de 180 nouveaux collaborateurs.

Michel Martin, président d’Orcom, a repris les cabinets d'expertise comptable CFGS et Sogec en Lorraine, au cours des 12 derniers mois — Photo : Didier Depoorter

Spécialisé dans l’expertise comptable, l’audit et le conseil, l’orléanais Orcom s’implante dans le Grand Est, en reprenant successivement les cabinets lorrains CFGS et Sogec, positionnés sur le même métier. Orcom a développé une approche sectorielle et opère notamment dans les domaines de la grande distribution, du médico-social, du transport et du bâtiment. Forte de plus de 60 sites dont 10 à l’international, de 1 450 collaborateurs et 25 600 clients, Orcom a enregistré un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros en 2023.

180 collaborateurs dans le Grand Est

Orcom a d’abord racheté CFGS (130 personnes ; 13 M€ de CA) en 2023, un cabinet d’expertise comptable et d’audit créé en 1981, implanté en Lorraine à Nancy, et dans les Vosges à Charmes, Remiremont, Saint-Dié-des-Vosges et Epinal. Au printemps 2024, Sogec a ensuite intégré les rangs d’Orcom. "Les deux cabinets entretenaient des relations confraternelles. Sogec est venu vers nous par l’intermédiaire de CFGS", indique le président d’Orcom, Michel Martin. Basé à Ludres dans l’agglomération de Nancy, Sogec réunit 50 collaborateurs et enregistre un chiffre d’affaires de 4 millions d’euros. Le cabinet fondé en 1965 dispose de deux autres antennes, à Seichamps et Lunéville en Meurthe-et-Moselle. Depuis février 2024, Orcom totalise donc près de 180 collaborateurs dans le Grand Est.

Sogec et CFGS prennent le nom d'Orcom. Pour autant, les deux cabinets ne fusionnent pas, et continuent d'exister en tant que tels. "Nous restons des professions libérales. C’est une manière de rappeler qu’il y a des fondamentaux en termes de culture d’entreprise", justifie Michel Martin. Chez Sogec notamment, les trois anciens associés sont intégrés à la direction d'Orcom. "En demeurant à la tête de notre équipe, nous consolidons notre engagement envers nos clients", déclare Christophe Jeandel, le président de Sogec, via un communiqué.

Des compétences élargies en s’adossant à Orcom

En opérant ces deux croissances externes, Orcom met à disposition des clients des deux cabinets des expertises portant sur un panel de pôles de compétences plus larges. Par exemple, Sogec dispose d’un portefeuille de 1630 clients, dont 150 issus du secteur agricole. "Les synergies avec le pôle Terre & mer d’Orcom sont évidentes", souligne l’entreprise.

Disposant de sites en Chine, aux États-Unis et au Royaume-Uni, Orcom peut également "accompagner les sociétés françaises en développement à l’international", ajoute Michel Martin.

Les cabinets pourront aussi effectuer "des rapprochements au niveau des méthodes", continue le président d’Orcom, en évoquant "des évolutions technologiques nouvelles avec l’arrivée de l’intelligence artificielle dans nos métiers". Le service de marketing développement et la gestion des ressources humaines seront également mutualisés.

D’autres croissances externes à venir

La société orléanaise poursuit donc sa politique d’expansion. En 2021, elle avait déjà notamment repris le cabinet Avenir Expert, employant 240 collaborateurs, principalement en Bretagne et Pays-de-la-Loire. "Nous avons toujours fait des croissances externes, c’est une culture Orcom. Ce qui accélère cette dynamique, c’est que nous pouvons désormais nous adresser à des cabinets plus importants", commente son président.

Pour ses futures croissances externes, Orcom a déjà reçu des propositions. "Ce qui prime, c’est la qualité des experts-comptables en place", insiste Michel Martin. Si aucune nouvelle acquisition dans le Grand Est n’est au programme pour le moment, l’entreprise prévoit de se renforcer à Paris prochainement. "Ensuite, nous souhaitons de nouvelles implantations en France dans le Sud Ouest et dans la région lyonnaise", anticipe le président d’Orcom.

Meurthe-et-Moselle Vosges Loiret # Activités juridiques et comptables # ETI # Reprise
Fiches entreprises
Retrouvez toutes les informations sur les entreprises ORCOM, ORCOM SOGEC, ORCOM CFGS