Nantes

Informatique

RSE

L’ESN nantaise Valeuriad lance une offre en intelligence artificielle et recrute 50 collaborateurs

Par Caroline Scribe, le 05 décembre 2023

La société informatique nantaise Valeuriad lance sous la marque Noviad une offre de solutions en intelligence artificielle pour les entreprises. Par ailleurs, en croissance soutenue, la PME s’apprête à recruter 50 nouveaux collaborateurs en 2024 et investit dans de nouveaux locaux.

Nicolas Greffard, directeur technique et expert IA et Emmanuel Leclair, fondateur de Valeuriad.
Nicolas Greffard, directeur technique et expert IA et Emmanuel Leclair, fondateur de Valeuriad. — Photo : Valeuriad

La société de conseil en systèmes et logiciels informatiques Valeuriad accélère son développement. Portée depuis sa création en 2015 par une croissance annuelle de 20 à 25 %, la PME nantaise emploie 150 collaborateurs (dont 15 sous-traitants) pour un chiffre d’affaires de 12 millions d’euros sur l’exercice clos en septembre 2023, réalisé auprès de grands comptes et d’organismes publics. "Nous connaissons une croissance raisonnée et rentable, avec un développement sur fonds propres, zéro dette et zéro dépendance financière et un modèle collaboratif fondé sur la valeur humaine", avance Emmanuel Leclair, président et fondateur de Valeuriad.

Une IA éthique, souveraine et responsable

En 2023, Valeuriad a décidé de capitaliser sur les solutions en intelligence artificielle (IA) développées en interne depuis 2019. Pour accélérer leur commercialisation, l’entreprise lance la marque Noviad et met en place une équipe commerciale dédiée. "Nous voulons déployer une intelligence artificielle éthique, souveraine et responsable, que nous pourrions qualifier d’artisanale. En effet, sa vocation est de répondre aux besoins spécifiques des entreprises, par opposition à une intelligence artificielle globale. Elle correspond à notre vision collective de l’informatique de demain que nous souhaitons éco-conçue et frugale", affirme Nicolas Greffard, directeur technique et expert en IA chez Valeuriad. Dans cette perspective, un doctorant travaillant sur la décarbonation de l’intelligence artificielle a rejoint Valeuriad. Valeuriad a déjà décroché des contrats portant sur ses produits et services d’intelligence artificielle : avec la branche courrier de La Poste pour moderniser les centres de tri, avec Pôle Emploi pour l’analyse des CV, la reconnaissance automatique des pièces jointes, le "matching" entre offres et demandes d’emploi ou encore la détection des fraudes, avec Airbus Atlantic pour résoudre des problématiques industrielles, telles que l’analyse qualité ou la maintenance prédictive. "Notre offre en intelligence artificielle est différenciante. Habituellement, ce sont des antennes des grands groupes qui la proposent et non des entreprises indépendantes locales. Nous voulons garder une longueur d’avance sur la concurrence en mettant de l’intelligence artificielle en production et non en faisant de l’intelligence artificielle de laboratoire", souligne le dirigeant.

50 recrutements en 2024

Le développement commercial de Valeuriad repose toutefois sur sa capacité à recruter suffisamment : 50 postes sont ouverts en 2024. "Le recrutement est notre principal levier de croissance et la fidélisation un enjeu majeur, dans la mesure où nous arrivons à capter le business, mais ne pouvons pas répondre à la demande si nous n’avons pas les effectifs", explique Emmanuel Leclair. Pour ce faire, l’équipe RH a été doublée et passe de trois à six personnes. Un directeur général adjoint viendra, par ailleurs, étoffer l’équipe de direction.

Pour accueillir cette croissance, Valeuriad a investi 2,2 millions d’euros pour transformer un ancien bâtiment industriel de conserverie de sardines Saupiquet, près du Jardin des Plantes, en bureaux de 900 m², entièrement rénovés.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition