Vendée

BTP

Hoffman Green lance une augmentation de capital pour se déployer à l'international

Par Caroline Scribe, le 25 novembre 2021

La société vendéenne Hoffmann Green Cement Technologies, spécialisée dans la production et la commercialisation de ciment décarboné, lance une augmentation de capital d’un montant maximum de 25 millions d’euros. Objectif : se déployer à l’international et accélérer le développement en France.

Julien Blanchard, président d’Hoffmann Green Cement Technologies.
Julien Blanchard, président d’Hoffmann Green Cement Technologies. — Photo : Jéromine Doux

Hoffmann Green Cement Technologies (HGCT), basé à Chaillé-sous-les-Ormeaux et spécialisé dans le ciment décarboné sans clincker, lance une augmentation de capital d’un montant maximum de 25 millions d’euros. Les deux tiers du produit de l’opération, soit environ 16 millions d’euros, seront affectés au financement du développement à l’international de la société vendéenne. Celui-ci passera par la mise en œuvre de contrats de licence avec des partenaires indépendants qui financeront, construiront et exploiteront des sites industriels Hoffmann Green dans des zones géographiques matures en termes de réglementation carbone.

Le solde, soit environ 8,5 millions d’euros, sera consacré à accélérer le déploiement en France. Dans cette perspective, certains processus industriels seront internalisés, avec la construction d’une centrale à béton sur le site de la nouvelle usine en cours de construction à Bournezeau, dont la livraison est attendue fin 2022. Cela permettra à Hoffmann Green d’être plus autonome en matière de R & D. Par ailleurs, l’entreprise investira dans des centrales à béton mobiles pour alimenter les chantiers qui ne sont pas livrés par ses réseaux actuels. Les équipes commerciales seront également renforcées. Si la réalisation de l’offre n’est pas totalement atteinte, la vitesse de développement de HGCT sera réduite.

Contrats de licence

Le développement de la société à l’international et en France va s’accompagner de recrutements dès la fin 2021 pour des premières unités de production à l’international qui devraient voir le jour à l’horizon 2025-2026. Cette stratégie devrait permettre à Hoffmann Green de percevoir des redevances au travers de contrats de licence de l’ordre de 10 millions d’euros en 2026, correspondant à quatre unités de production à l’international. À l’horizon 2026, la PME vendéenne anticipe un chiffre d’affaires de 130 millions d’euros. Cependant, les recrutements pèseront sur les charges de la société, entraînant un report de deux ans des objectifs de rentabilité, soit un Ebitda positif à partir de 2024 au lieu de 2022 et un résultat opérationnel courant positif à partir de 2025 au lieu de 2023.

D’ici 2030, Hoffmann Green vise la construction de 15 à 20 sites de production supplémentaires par ses futurs partenaires à l’international, susceptibles de générer des redevances de licence de l’ordre de 30 millions d’euros par an.

Julien Blanchard, président d’Hoffmann Green Cement Technologies.
Julien Blanchard, président d’Hoffmann Green Cement Technologies. — Photo : Jéromine Doux

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail