Rennes

Juridique

Interview "La médiation est une solution rapide et abordable pour régler des conflits d’entreprise"

Entretien avec Marie-Noëlle Meunier, coprésidente du Centre de Médiation CMR 35

Propos recueillis par Virginie Monvoisin - 05 octobre 2022

Régler un conflit qui concerne l’entreprise - entre salariés, entre associés, avec un fournisseur - autrement que par la voie judiciaire, c’est possible. À l’occasion de la semaine internationale de la médiation qui a lieu du 8 au 15 octobre, Marie-Noëlle Meunier, coprésidente du Centre de Médiation Régional (CMR) en Ille-et-Vilaine, explique les atouts de cette procédure.

Marie-Noëlle Meunier, médiatrice et présidente du Centre de Médiation Régional CMR 35.
Marie-Noëlle Meunier, médiatrice et présidente du Centre de Médiation Régional CMR 35. — Photo : Virginie Monvoisin

Qu’est-ce que la médiation ?

Il s’agit d’un processus volontaire qui permet à des personnes qui sont en litige ou qui vont l’être, de le régler de manière amiable, avec l’aide d’un tiers impartial et indépendant. Ce n’est ni une conciliation (qui sert à trouver une entente), ni un arbitrage (qui fonctionne comme une justice privée). L’objectif du médiateur est de faire en sorte que les deux parties se parlent au sujet de leur différend, afin que chacun comprenne pourquoi l’autre a agi de telle manière. Par peur, parce qu’il pensait que…, ou car il était mécontent, etc. En s’écoutant, la situation s’apaise et il en découle une solution dans 75 % des cas. Le médiateur n’émet pas d’avis, donc il n’a pas besoin de connaître le droit.

Qu’est-ce que le CMR 35 et qui sont les médiateurs ?

Le Centre de Médiation Régional (CMR) 35 est une association créée en 1999 qui regroupe 35 médiateurs formés, rattachée à la fédération régionale regroupant sept centres dans le grand Ouest. 70 centres comme le nôtre existent en France, adhérant à la fédération nationale (FNCM). Les médiateurs sont pour moitié des avocats et pour moitié d’autres professionnels aux profils variés : chefs d’entreprise, juristes, DRH, cadres de direction, huissiers, commerçants, médecins… Nous réalisons environ 200 médiations par an en Ille-et-Vilaine.

Pourquoi avoir recours à une médiation plutôt qu’à la justice classique ?

Les avantages sont nombreux. D’abord, nous agissons dans une confidentialité absolue. Ensuite, c’est beaucoup plus rapide qu’une procédure judiciaire : la médiation prend deux à trois mois quand en justice c’est deux à trois ans, parfois plus. D’autre part, chacun est libre de quitter la médiation quand il le souhaite. Enfin, l’entreprise maîtrise le coût, ce qui n’est pas le cas quand on se lance dans une procédure judiciaire. À 200 euros de l’heure, la médiation va coûter en moyenne 1 200 euros, à diviser entre les deux parties.

Comment s’y prendre pour y avoir recours ?

Nous pouvons être saisis par l’entreprise elle-même, par un avocat ou par un juge, simplement en nous appelant (07 80 32 64 75) ou en nous envoyant un mél (@email). Cela commence par un rendez-vous d’une heure avec chaque partie, puis deux réunions de deux heures ensemble en général.

Dans quels cas peut-elle être utile en entreprise ?

Dès qu’il y a un litige il faut y penser ! Un médiateur peut être sollicité par un DRH pour régler un conflit entre deux salariés par exemple. Un dirigeant peut aussi l’utiliser dans le cadre d’un différend avec un salarié, ou avec un associé. La médiation peut aussi être un moyen de régler un problème entre deux entreprises : entre le propriétaire d’un entrepôt et son locataire, ou encore entre une entreprise et son fournisseur (problème de qualité…). La médiation peut être curative, mais aussi préventive. Sur une question RH, faire intervenir un médiateur en amont peut éviter des conflits à venir. Cela permet d’apprendre à se parler, car chacun peut être acteur de ses solutions, sans arriver au conflit.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition