Saint-Malo

Énergie

Hydrogène : EODev lève 20 millions d'euros pour passer à l'industrialisation

Par Virginie Monvoisin, le 14 septembre 2020

Prévue depuis plusieurs mois, la première levée de fonds d'EODev (Energy Observer Developments) a pu être finalisée en juillet. D’un montant de 20 millions d’euros, elle doit permettre à l'entreprise de Saint-Malo d'accélérer l'industrialisation et la commercialisation de ses produits et solutions hydrogène.

STSH2, station mobile flottante imaginée par Energy Observer Developments (EODev). Elle sert à produire et à distribuer de l’hydrogène vert.
STSH2, station mobile flottante imaginée par Energy Observer Developments (EODev). Elle sert à produire et à distribuer de l’hydrogène vert. — Photo : © EODev/Jean Hiss

Il faut remonter à 2017 pour comprendre l’envolée d’EODev. Energy Observer lance le premier navire hydrogène à propulsion, qui sillonne la planète pour éprouver des solutions d’autonomie énergétique, en premier lieu pour le monde maritime. La société, basée à Saint-Malo, décide de déployer cette énergie propre, l’hydrogène, à l’échelle mondiale, et lance en 2019 sa filiale dédiée au développement, Energy Observer Developments. Désormais appelée EODev, cette filiale accélère avec sa première levée de fonds. Ses investisseurs historiques (Accor et Thélem assurances) associés à des industriels (dont le groupe Monnoyeur), ont mis sur la table 20 millions d’euros. Objectif : permettre à EODev d’accélérer l’industrialisation et la commercialisation de ses produits et solutions hydrogène.

Rachat du lyonnais Eve System

« À l’origine, nous visions une levée de fonds de 30 millions d’euros pour effectuer plusieurs acquisitions afin de produire nos générateurs, raconte Jérémie Lagarrigue, directeur général d’EODev. Mais nous avons finalement intéressé des industriels, qui sont devenus des partenaires. » Avec 20 millions d’euros, EODev fait donc l’acquisition d’une seule société, Eve System, basée près de Lyon (15 collaborateurs). Elle fabrique notamment des batteries, chargeurs et dispositifs électroniques embarqués pour systèmes de propulsion. « En devenant une filiale d’EODev, Eve System va passer à la phase industrielle et créer des emplois », explique Jérémie Lagarrigue.

Une chaîne de production dédiée chez Eneria

La seconde partie du plan stratégique de développement d’EODev consiste en un partenariat industriel, signé avec le groupe Monnoyeur, au travers de sa filiale Eneria. Celle-ci va être chargée d’industrialiser la fabrication du générateur électro-hydrogène GEH2 d’EODev. « Eneria va installer une chaîne de production dédiée sur son site de Montlhéry, en Essonne, explique Jérémie Lagarrigue. Nous en sommes à la phase d’optimisation industrielle pour proposer un produit le moins cher possible. Nous faisons le pari du nombre. Nous avons besoin de beaucoup de consommateurs pour participer à lancer une filière hydrogène. » Éco-conçu, son produit permet de fournir de l’électricité à l'écosystème énergétique sans émissions de CO2 ni particules fines et sans bruit. Le générateur s’adresse en premier lieu au secteur maritime, avec sa station flottante. Destiné à remplacer des produits diesel, il intéresse également déjà l’industrie et le ferroviaire.

Le plan de relance en bonus

De quatre salariés début 2020, EODev devrait atteindre la centaine en 2021 (hors emplois indirects). Le chiffre d’affaires, lui, devrait passer « de quelques centaines de milliers d’euros en 2019 à 2 millions fin 2020 ». Pour la suite, avec le volet hydrogène du plan de relance du gouvernement, EODev sera « impacté positivement. Nous n’attendions pas après ce plan, mais nous le voyons comme un accélérateur de ce que nous avions planifié, confie Jérémie Lagarrigue. Ce que nous attendons, c’est un accompagnement de l’État dans la transition écologique du maritime ».

STSH2, station mobile flottante imaginée par Energy Observer Developments (EODev). Elle sert à produire et à distribuer de l’hydrogène vert.
STSH2, station mobile flottante imaginée par Energy Observer Developments (EODev). Elle sert à produire et à distribuer de l’hydrogène vert. — Photo : © EODev/Jean Hiss

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail