Somme

Industrie

Une quarantaine de salariés de WN Amiens repris par Ageco Agencement

Par Elodie Soury-Lavergne, le 30 juillet 2019

En redressement judiciaire depuis le 3 juin, l'entreprise WN Amiens, née de la reprise de l'ex-usine Whirlpool Amiens par l'industriel picard Nicolas Decayeux, ne pourra pas être sauvée. Son activité sera reprise partiellement par l'entreprise Ageco Agencement. 44 emplois vont être maintenus et 138 salariés seront licenciés mi-août.

Nicolas Decayeux a repris mi-2018 l'ex-usine Whirlpool d'Amiens, pour y lancer de nouvelles activités industrielles.
Nicolas Decayeux a repris mi-2018 l'ex-usine Whirlpool d'Amiens, pour y lancer de nouvelles activités industrielles. — Photo : Decayeux

Le tribunal de commerce d'Amiens a validé, le 30 juillet, l'offre de reprise faite par Ageco Agencement (CA 2018 : 20 M€, 65 salariés), dans le cadre des difficultés rencontrées par WN Amiens. Un an après la création de cette société par l'industriel picard Nicolas Decayeux, une partie de l'activité et 44 salariés vont être repris par Ageco, tandis que 138 autres s'apprêtent à être licenciés. Basée en Seine-et-Marne, Ageco Agencement est présente, elle aussi, depuis 2018, sur l'ex-site Whirlpool.

En redressement judiciaire depuis juin

WN Amiens est née de la reprise de l'ex-usine de Whirpool Amiens par Nicolas Decayeux. Conservant 162 salariés sur un total de 282, l'industriel espérait donner un second souffle à ce site, déserté par le fabricant de sèche-linge dans le cadre d'une délocalisation. Mais WN Amiens, qui produit des casiers réfrigérés connectés et des batteries pour véhicules électriques, n'a jamais rencontré son marché.

En dépit des aides reçues par l'Etat (2,5 M€) et Whirlpool (7,4 M€), l'entrepreneur n'a pas réussi à faire décoller son chiffre d'affaires. En mai dernier, WN Amiens a fini par faire face à d'importants problèmes de trésorerie, qui ont conduit le tribunal de commerce d'Amiens à la placer, dès le 3 juin, en redressement judiciaire. Un audit rendu public récemment par Bercy met en avant que 98,5 % des dépenses de l'entreprise, représentant 11,9 M€, ont été faites "en lien avec l'activité". En revanche, des dépenses à hauteur de 179 000 € "suscitent des interrogations". Ces dernières concernent notamment des avantages en nature pour les dirigeants.

D'autres emplois en perspective

Ageco Agencement va reprendre les activités "shopping box" et "open factory" de WN Amiens, permettant de sauvegarder 44 emplois "avec un potentiel d'une centaine d'emplois sur le site d'ici 2020", indique dans un communiqué Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Economie et des Finances, "qui seront proposés en priorité aux salariés de WN".

Elle rappelle également que l'entreprise Ynsect, producteur de protéines alternatives, "a marqué un intérêt pour implanter sur le site de Whirlpool un centre d'activités et de logistique qui proposera des postes dans les fonctions techniques, administratives et logistiques".

Nicolas Decayeux a repris mi-2018 l'ex-usine Whirlpool d'Amiens, pour y lancer de nouvelles activités industrielles.
Nicolas Decayeux a repris mi-2018 l'ex-usine Whirlpool d'Amiens, pour y lancer de nouvelles activités industrielles. — Photo : Decayeux

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.