Somme

Industrie

Le repreneur de Whirlpool Amiens en grande difficulté

Par Elodie Soury-Lavergne, le 29 mai 2019

Un an après avoir repris le site de Whirlpool Amiens, l'industriel picard Nicolas Decayeux fait face à d'importantes difficultés de trésorerie. Sa société WN vient d'être placée sous la protection du tribunal de commerce d'Amiens.

Nicolas Decayeux a repris mi-2018 l'ex-usine Whirlpool d'Amiens, pour y lancer de nouvelles activités industrielles.
Nicolas Decayeux a repris mi-2018 l'ex-usine Whirlpool d'Amiens, pour y lancer de nouvelles activités industrielles. — Photo : Decayeux

Mi-2018, l’industriel picard Nicolas Decayeux installait sa société WN sur le site de l’ex-usine Whirlpool d’Amiens, reprenant ainsi 162 salariés, sur un total de 282. Un an plus tard, la partie est en passe d’être rejouée : WN fait face à d’importants problèmes de trésorerie, qui l’ont poussée à « se placer sous la protection du tribunal de commerce d’Amiens pour assurer la prise en charge des salaires », indique la préfecture de la Somme, dans un communiqué.

Les activités de WN ne décollent pas

Sur l’ancien site de l’usine de sèche-linge, WN avait le projet de produire des casiers réfrigérés et des batteries pour vélos et voitures électriques. « Cette situation critique s’explique par les difficultés de la société WN à concrétiser ses projets industriels innovants en débouchés commerciaux concrets à court ou moyen terme », commente la préfecture de la Somme.

WN ne parvient pas à générer un chiffre d’affaires suffisant pour financer son activité, et ce malgré les aides consenties par l’État (2,5 M€) et par l’entreprise Whirlpool (7,4 M€).

Priorité au devenir des salariés

Pour la préfecture de la Somme, « la priorité est désormais de reclasser sur le site, ou dans le bassin d’emplois d’Amiens, les salariés de WN. Ceux-ci ont bénéficié de formations importantes ces six derniers mois et ont des compétences largement reconnues (14 000 heures de formation sur 6 mois en soudure, utilisation de machines métallurgiques à commandes numériques…) ». La préfecture annonce d’ores et déjà des réunions, ces prochains jours, afin d’identifier des entreprises susceptibles de reprendre l’activité ou, à défaut, des salariés.

Nicolas Decayeux croit toujours en son projet

De son côté, Nicolas Decayeux a tenu à réagir après la publication du communiqué de la préfecture. Le dirigeant, et président du Medef Somme, affirme avoir fait part aux salariés de son engagement total pour débloquer la situation. Il indique également que l’entreprise est actuellement en négociation avec plusieurs partenaires sérieux pour développer son activité principale de Shopping Box.

« Le projet WN est à la fois un projet de réindustrialisation importante et de cluster industriel 100 % français qui demande beaucoup d’efforts de la part de tous. Les collaborateurs WN nous suivent depuis le début dans cette aventure qui demande du temps et de l’investissement personnel. Nous ne baissons pas les bras et nous continuons à croire à la réussite de notre projet novateur », commente-t-il.

Nicolas Decayeux a repris mi-2018 l'ex-usine Whirlpool d'Amiens, pour y lancer de nouvelles activités industrielles.
Nicolas Decayeux a repris mi-2018 l'ex-usine Whirlpool d'Amiens, pour y lancer de nouvelles activités industrielles. — Photo : Decayeux

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.