Nord

Industrie

Innovation

Plume lance l'industrialisation de sa trottinette électrique "Origine France Garantie"

Par Jeanne Magnien, le 16 novembre 2023

C’est l’heure de la concrétisation pour la start-up Plume, qui peaufine depuis trois ans son projet de trottinette électrique "Origine France Garantie". Début novembre, elle a pu inaugurer sa première ligne de production, chez son partenaire roubaisien WTX.

Fabrice Furlan, le dirigeant de Plume, pose avec la Plume Allure, premier modèle de la marque, lors de l'inauguration de la ligne de production à Roubaix.
Fabrice Furlan, le dirigeant de Plume, pose avec la Plume Allure, premier modèle de la marque, lors de l'inauguration de la ligne de production à Roubaix. — Photo : Plume

D’ici peu, les premières Plume Allure vont rejoindre le flot des vélos et autres trottinettes électriques qui font désormais partie du paysage quotidien des métropoles européennes. Mais cette nouvelle venue risque de ne pas passer inaperçue dans la foule. Son concepteur, Fabrice Furlan, ancien de chez Decathlon, a en effet doté sa trottinette d’un éclairage très présent, lui assurant une forte visibilité autant qu’une signature stylistique. Et c’est loin d’être la seule particularité de la Plume Allure, première trottinette électrique labellisée "Origine France Garantie", dont la production vient de débuter à Roubaix. "82 % de nos composants sont fabriqués en France, et 80 % de la trottinette est assemblée dans les Hauts-de-France. C’était une gageure pour nous d’arriver à décrocher ce label, quand tous les produits concurrents arrivent de Chine. Mais pour nous, cette "Origine France Garantie" traduit plus qu’un code postal, c’est le reflet d’un design différent, vraiment pensé pour le marché français et européen, où ce nouveau moyen de mobilité a trouvé un usage particulier", décrit Fabrice Furlan, le dirigeant de l’entreprise basée à Saint-André, qui compte une dizaine de salariés.

Usage intensif

Pour le fondateur de Plume en effet, la majorité des trottinettes disponibles sur le marché ne répondent pas aux besoins des utilisateurs. "Ce sont des engins destinés au loisir. Ils ne sont pas adaptés à l’usage quotidien, sur des distances relativement longues, qu’on en fait en France et en Europe, où la trottinette électrique est utilisée pour les trajets domicile - travail. Résultat, l’autonomie n’est pas suffisante, et ni les matériaux  ni la conception ne sont pensés pour des usages intensifs. Ce sont des objets qui s’abîment vite, difficilement réparables et donc jetables. À tous points de vue, et notamment environnemental, c’est regrettable."

À sa création en 2020, Plume prend donc le contrepied de ce que fait le marché, pour imaginer une trottinette électrique Made in France, certes, mais surtout, durable, réparable, et endurante. Selon les modèles, la batterie de la Plume Allure promet une autonomie moyenne allant de 40 à 65 kilomètres. Robuste, elle est facile d’entretien et peut être réparée par l’utilisateur. Elle pourra également être réparée au sein du réseau de distributeurs, grandes enseignes ou indépendants, que Plume est en train de se constituer.

600 trottinettes par mois

Trois ans de travail et plusieurs millions d’euros d’investissement ont été nécessaires pour concevoir la Plume Allure et parvenir à l’industrialiser. C’est chez le sous-traitant automobile WTX, à Roubaix, qu’a été inaugurée la ligne de montage dédiée à la trottinette, début novembre. Les deux partenaires ont investi chacun 1 million d’euros pour créer cet outil, symbole de leur "engagement de long terme". Dans un premier temps, la centaine de trottinettes en précommande va pouvoir être livrée à ses acheteurs. La cadence va ensuite s’accélérer : la ligne peut produire 30 trottinettes par jour, soit 600 par mois, et peut être, à court terme, dédoublée. "Nous allons réaliser notre premier chiffre d’affaires sur la fin 2023, et 2024 sera notre première année de plein exercice", se projette Fabrice Furlan, qui préfère rester discret sur son prévisionnel. "Si tout se passe comme prévu, nous devrions pouvoir doubler la ligne en année III."

D’ici là, Plume aura sans doute lancé la commercialisation d’un autre engin innovant, "un hybride entre la trottinette et le vélo", sur lequel planchent déjà ses équipes.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition