Nord

Distribution

Nomination

Pimkie revoit sa gouvernance et sa stratégie

Par Jeanne Magnien, le 27 septembre 2023

Reprise en début d’année 2023, l’enseigne nordiste de prêt-à-porter Pimkie est en attente d’un second souffle, dans un marché toujours plus compliqué. Un nouveau duo, porteur d’une nouvelle stratégie, est nommé à sa tête.

Avec un nouveau duo à sa tête, Pimkie veut renouer avec ses fondamentaux, tout en déployant une politique d’approvisionnement plus agile.
Avec un nouveau duo à sa tête, Pimkie veut renouer avec ses fondamentaux, tout en déployant une politique d’approvisionnement plus agile. — Photo : Pimkie

Pimkie change son fusil d’épaule. Après le passage éclair de Sandrine Lilienfeld à la direction générale de l’enseigne, les nouveaux propriétaires du distributeur, qui l’ont repris début 2023, annoncent une nouvelle stratégie. Salih Halassi, le président de Pimkinvest, la société actionnaire de l’enseigne, passe à l’opérationnel en prenant le poste de PDG. Élodie Chelle est nommée à ses côtés, en tant que directrice générale adjointe. "Sur un marché ultra-concurrentiel, dans un contexte challengé par les crises, Pimkie doit devenir une marque compétitive," affirme la nouvelle dirigeante dans un communiqué.

Un duo expérimenté

Il s’agit d’un duo expérimenté : Salih Halassi est diplômé de l’Edhec et a créé sa première entreprise textile en 1994. Il en a repris plusieurs depuis, la dernière en date étant le fabricant de chaussettes Kindy, en 2017. Il l’a quittée fin 2022 pour se consacrer exclusivement au retournement de Pimkie.

De son côté, Élodie Chelle est, elle aussi, diplômée de l’Edhec, ainsi que de l’Institut Français de la Mode. Elle a travaillé auprès de plusieurs groupes de distribution, et devient en 2017 directrice de l’approvisionnement d’Undiz. Dernièrement, elle était directrice des opérations amont achats/supply Chain et Offre de la marque Don’t Call me Jennyfer, dont la cible est proche de celle de Pimkie.

Trois leviers pour le retournement

Ensemble, les deux dirigeants vont mettre en œuvre un plan de retournement actionnant trois leviers. D’abord, la reconquête d’une clientèle de jeunes femmes, en retravaillant l’offre et l’image de l’enseigne, en réaffirmant son positionnement sur une mode accessible. Ensuite, davantage de réactivité et d’agilité, grâce à la data et au proche import, qui devrait concerner 40 % des collections d’ici 2025. Et enfin, des ambitions RSE renforcées, avec une mode plus durable et produite plus localement, et davantage de seconde main proposée en magasins.

Pimkie compte aujourd’hui 426 magasins en Europe, dont 302 en France.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition