Dunkerque

Chimie

AstraZeneca-Dunkerque investira 135 M€ en 2016

Par Virginie Wojtkowski, le 21 mars 2016

AstraZeneca-Dunkerque Production investira 135 M€ en 2016. Le Symbicort, qui est une solution antiasthmatique en aérosol, va concentrer les efforts du site.

Une vue du site Astrazeneca de Dunkerque.
Une vue du site Astrazeneca de Dunkerque. — Photo : Astrazeneca

Entreprise biopharmaceutique d'envergure internationale, AstraZeneca-Dunkerque est une entité légale du groupe anglo-suédois du même nom. L'usine de production, spécialisée dans le domaine de l'asthme sous forme de poudre sèche et d'aérosols, réalise un CA de 1,2 milliard d'euros. Elle vient d'acter un plan d'investissement de 135 M€ pour 2016. Un programme titanesque pour le site dunkerquois puisque ce nombre multiplie par cinq le plan d'investissement 2015 qui était alors de 26 M€. Baptisé « Everest », le programme d'investissement a deux ambitions principales : une commercialisation au-delà des États-Unis - marché où le site réalise aujourd'hui 90 % de son export - et le lancement de nouveautés sur les produits aérosols.

22 millions de Symbicort

Le site de Dunkerque produit deux médicaments prescrits dans le cadre d'un traitement curatif ou préventif de l'asthme : le bronchodilatateur Bricanyl Turbuhaler à 6 millions d'unités et l'antiasthmatique Symbicort à 22 millions d'unités. C'est autour de ce dernier que les efforts de l'entreprise sont projetés. « Le Symbicort a vu ses volumes doubler ces cinq dernières années. Un autre doublement est encore prévu dans les 5 ans à venir », fait savoir Dominique Bretaudeau, directeur du site AstraZeneca Dunkerque Production. Le Symbicort est voué à devenir la référence du site de Dunkerque. Il lui garantit 95 % de son chiffre d'affaires. « Le site va se focaliser sur l'aérosol et prévoit de doubler ses volumes pour atteindre les 40 à 45 millions d'unités produites », ajoute le directeur d'AstraZeneca-Dunkerque. À terme, les deux actuelles lignes de production du Bricanyl (poudre sèche) devraient être libérées au profit de l'aérosol.

Innovation

Le développement de la compétence " aérosol " du site dunkerquoise passera aussi par le lancement de nouveaux produits. « Il s'agit de valeur ajoutée vis-à-vis d'une patientèle qui a des problèmes de dextérité dans l'inhalation du produit. Le dispositif sera différent de ce que l'on a connu jusqu'ici, par souci de confidentialité je ne peux pas en dire plus pour le moment. Les principes actifs restent les mêmes, c'est un procédé de fabrication différent qui permettra cette innovation », fait savoir le dirigeant qui annonce de nouveaux médicaments aérosols produits depuis Dunkerque dans 3 ou 4 ans. Il est également question d'une génération de Symbicort connecté pour le patient et le médecin de famille.

Nouvelles lignes

La réponse technique pour y parvenir consiste en la mise en place de nouvelles lignes de production : deux pour le conditionnement - l'une vient de démarrer et la 5e est prévue fin 2016 contre 3 lignes au 1er janvier - ainsi qu'une nouvelle ligne de formulation fin 2017 là où il y en a 2 actuellement. « Les nouveaux dispositifs pourraient aussi nécessiter, dans un deuxième temps, la venue d'une ou plusieurs autres lignes. » Le magasin des matières premières, devenant trop petit, connaîtra également une refonte pour atteindre une surface de 30.000 m², ce qui double l'existant. « On y multipliera le nombre de palettes par 2,5 d'ici à la mi-2017. » Les trois laboratoires du site de Dunkerque se verront regroupés en un seul et même local étendu pour en faire un centre de qualité. L'effectif de 35 personnes qui travaillent à la R & D sera étoffé. Le recrutement connaît d'ailleurs une phase expansive : aux 105 salariés déjà recrutés depuis 2014, 50 doivent encore l'être en 2016, dans tous les domaines. L'effectif du site étant aujourd'hui de 425 salariés.

Tourné à l'export

Seul fabricant au monde pour AstraZeneca de l'aérosol Symbicort, l'usine exporte ce médicament principalement outre-Atlantique. « La technologie de ce type d'aérosol est assez unique au sein du groupe, très spécifique et propre à Dunkerque », précise Dominique Bretaudeau. Parmi les projets stratégiques du site, l'extension du marché au-delà des frontières américaines tient le haut du pavé. « On vise un renforcement en Amérique du Sud et en Europe mi-2016. AstraZeneca se développe aussi sur l'Asie Pacifique et l'Afrique, où nous sommes déjà présents via le marché sud-africain », ajoute Dominique Bretaudeau. Présent en Australie, le site pharmaceutique vient de se lancer en Corée.

L'entité AstraZeneca-Dunkerque prévoit un lancement sur un nouveau pays toutes les deux semaines environ. Le groupe, présent, lui, dans plus de 100 pays dans le monde, emploie environ 57.500 personnes pour un chiffre d'affaires mondial en 2014 de 26,1 milliards de dollars.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition