• Tourisme

    Remontées mécaniques fermées : l'État muscle son plan d'aide aux entreprises de la montagne

    01 février 2021

    Les remontées mécaniques resteront à l’arrêt en février. La décision du gouvernement était attendue. Elle est désormais officielle et s’accompagne d’une avalanche d’aides publiques pour tout l’écosystème de la montagne. Les "entreprises situées en amont de la chaîne de valeur" (telles que menuiserie, ingénierie, fabrication de remonte-pentes…), ainsi que les commerces de matériel de ski, intègrent le fonds de solidarité. Tous accèdent aussi à la prise en charge maximale du chômage partiel, dès lors que leur chiffre d’affaires aura chuté de plus de 50 % (au lieu de 80 %). L’aide sur les charges fixes, plafonnée à 3 M€, est doublement adaptée. Dans les secteurs les plus touchés (principalement l’hébergement-restauration), elle est ouverte à toutes les entreprises (y compris celles réalisant moins d’1 M€ de CA). Sont alors ajoutés, dans le calcul de cette indemnisation, "le coût des congés payés [des] salariés en activité partielle et leurs frais de logement". Les travailleurs en chômage partiel justement pourront, eux, obtenir des formations aux frais de l’État. Enfin, un plan d’investissement pour la montagne est prévu au printemps, en vue de développer "une offre plus verte, plus diversifiée et plus compétitive".

    Sur le même sujet

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos